1. LES CHALEURS DE SOPHIE


    datte: 08/02/2018, Catégories: Anal, Hardcore, Tabou, Auteur: delete60,

    fois, j'avais un sexe chaud dans mon corps. Il ne tenait pas compte de mes grosses fesses, de mes amas de graisses et de mes gros tétons. Il m'enculait comme une chienne. Son mouvement était rapide et je jouissais beaucoup. Ma copine sortit un gode et me l'a enfilé dans ma chatte. Elle faisait des va et vient aussi. J'étais au comble de l'extase. J'ai mis ma main sur mon clitoris et j'ai commencé à le caresser, il était sur le point d'exploser. J'ai joui assez vite et le chien aussi, laissant sa semence dans mon cul et reparti. Ma copine me regarde -tu as aimé? -tu parles, incroyable! -si tu veux, tu peux toujours l'apporter chez toi à l'occasion -oh oui, j'aimerais beaucoup. Une fois par semaine, j'allais chercher Hercule et je l'apportais chez moi. Il m'arrivait à l'occasion de croiser mon beau voisin que j'aurais bien aimé avoir à la place de ce chien. Mais à défaut, je me faisais prendre par cette bête dans tous mes trous. Je l'ai même masturbé et j'ai avalé sa semence. Ça m'excitait de le voir jouir ainsi. Je profitais de ma journée avec Hercule, je le faisais me lécher partout, ça m'excitait, je jouissais à répétition. Un jour, je me suis fait enculer comme jamais par Hercule, je jouissais tellement fort que je hurlais quand soudain, on frappe à ma porte. Je met un peignoir et je vais ouvrir, c'était mon voisin. Il entendait des cris et il est venu voir pour ma sécurité. -j'ai entendu des cris et je voulais savoir si tout allait bien. Il a vite remarqué mes joues rouges ...
    d'excitation. Il était loin de se douter que je prenais mon pied avec un chien! -je dérange je crois? Et comme il dit cette phrase il voit le chien qui vient se mettre le nez dans mon gros cul. Je voulais mourir de honte. -Excusez-moi, je... je suis vraiment désolée -ne vous excusez pas. Puis-je me permettre une question? -allez-y -puis-je me joindre à vous? Je ne savais plus quoi dire, j'étais déboussolée par cette invitation et ce chien qui n'arrêtait pas de me fouiller dans le cul. -heum... entrez -ne soyez pas mal à l'aise, vous n'avez juste qu'à me montrer le chemin. -par ici Il me suivait et quand il est entré dans la chambre et s'est déshabillé complètement et m'a avoué qu'il me désirait depuis longtemps, qu'il aimait les femmes &#034bien enrobées&#034. Il s'est appuyé contre moi, a enlevé mon peignoir et s'est mis le visage entre mes gros tétons. Il aimait ça comme un fou. Il m'a suggéré de me mettre à quatre pattes -tu vas me donner de ces petites douceurs lui dis-je? -non, pas tout à fait Il installe le chien en arrière de moi et aligne sa queue énorme dans mon cul. Il me regardait me faire ballotter par ces coups de queue. Ma graisse allait dans tous les sens. J'étais gênée, mais ma jouissance l'emportait sur ma gêne. Mon voisin était très excité. Il a réussi, malgré mon épaisseur, à se faufiler en dessous de moi et m'enfila sa belle bite bien dure dans ma chatte. -tu aimes ça hein? -oh que si, je n'avais jamais vécu ça avant -j'aime te voir ainsi, jouis ma belle, ...