1. le voyeurisme, une passion (4)


    datte: 08/02/2018, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: Severine45, Source: Xstory

    Suite : La vue de ce magnifique cul ainsi écarté est alors une des plus belles choses que je n’avais jamais vu ! Je profite un peu mon plaisir puis décide d’y retourner. Toujours dans cette position, je m’introduis dans son anus et la lime franchement. Je me retourne et vois dans mon dos une chose que je n’avais pas remarqué encore : le miroir du placard de la chambre. Celui-ci me permet d’avoir une magnifique vue sur la scène, comme si je matais un porno. Dans le miroir on peut voir mon cul poilu et tendu (aucun intérêt .) mes couilles qui pendent et ma bite qui rentre entre de belles fesses, elles-mêmes écartées par deux mains aux ongles délicatement vernis. Juste en dessus, je vois une belle chatte bien ouverte et trempée dont les lèvres remuent légèrement à chacun de mes coups de boutoir. Sans confusion possible, je vois également une longue trainée de mouille qui coule le long d’une de ses cuisses et des goutes qui pendent et parfois tombent de son clitoris, gonflé de plaisir. A notre droite, je vois le corps endormi du mari de la femme que j’encule en ce moment. En mateur professionnel et amateur de porno, je reste longtemps fixé sur cette scène et prends mon temps pour faire durer cette sodomie le plus possible. Puis je décide de changer de position. Je fais lever Caroline et la place debout, contre le mur de la chambre à 50 cm de la tête de lit et accessoirement de la tête de son mari. Je l’embrasse puis la retourne et lui fait tendre le cul, jambes serrées. Je me ...
    renfonce d’un coup dans son fion et reprends mes vas-et-viens délicieux. Rapidement, je sens l’orgasme monter mais ne veux pas encore jouir. Je gagne donc du temps et me permettant quelques perversités. Ainsi, je me retire et approche les fesses et l’anus grand ouvert de Caroline à quelques centimètres du visage du mari. - Cuve bien ton vin, poivrot, lui dis-je en chuchotant. Pendant ce temps, je m’occupe de ta femme C’est une sacrée salope, tu sais Elle suce divinement bien et baise comme une déesse. Et regarde-moi ce trou du cul elle était vierge de ce trou il y a encore 10 minutes et elle n’a jamais voulu te laisser la prendre par là Et bien moi, je lui défonce le fion à ta femme ! Puis je lui remet ma bite dans le fion et la défonce violemment durant un bref instant avant de me retirer à nouveau pour déballer les pires horreurs qu’on peut dire à un homme à propos de sa femme. Je répète ce schéma un certains nombres de fois et gagne ainsi de précieuses minutes d’enculage en contrôlant ma jouissance si proche. Mais Caroline finit par me demander : - Fabien s’il te plaît Je commence à avoir très mal et j’ai vraiment peur qu’il se réveille Tu peux finir ? - Pas de soucis viens là. Je me retire et la fait s’agenouiller. Je me masturbe au-dessus d’elle avec la ferme intention de jouir sur son beau visage. - Cet après-midi, tu m’as dit qu’une faciale aurait taché ta robe et gâcher ton maquillage Plus aucun problème maintenant, n’est-ce pas ? - Non, plus aucun Viens sur moi, ...
«1234»