1. Trois orgasmes imprévus


    datte: 09/02/2018, Catégories: f, fh, fplusag, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, noculotte, fmast, hmast, intermast, occasion, Auteur: Albert 2,

    mal le bel engin. C’est bien ce qui s’est passé, Bruno apparaît avec une braguette énorme suivi d’une Julie rayonnante et le jeu continue, les trois participants ont le feu au ventre. Julie de son côté sent sa culotte coller et voudrait l’enlever dans les toilettes. Nadia suit son fantasme, dans la cuisine elle aurait certainement sucé la belle verge avant de la replacer, elle la sent toute chaude dans sa bouche, elle contracte son vagin, elle s’aperçoit qu’elle serre le manche de son couteau un peu trop fort, elle fait un effort pour reprendre ses esprits mais ne trouve plus rien à dire, la conversation tombe. Bruno ne pense qu’à réaliser le scénario qu’il a imaginé. Il a rêvé d’emmener Julie en scooter, il voudrait qu’elle se cramponne à son sexe et quelle le branle en roulant à toute allure, il voulait que cela se passe aujourd’hui, c’est pour cela qu’il dégage discrètement sa verge sous la table et qu’il laisse la tirette légèrement descendue, il attend le moment de faire allusion à une petite balade dans les environs. Le climat érotique a vaincu Nadia, elle retombe dans son fantasme tandis que les amoureux font le service du dessert. Elle imagine une réunion avec ses quatre copines, Bruno présente des coupes de champagne sur un plateau, son sexe nu est superbe, tour à tour chacune prend un verre et lui rend hommage. Les tempéraments se révèlent, l’une suce délicatement la friandise, l’autre lèche sans pudeur le cornet de glace, la troisième avale d’un coup un grand bout ...
    de la banane, alors que la quatrième prend le temps de chercher les couilles de sa main libre. Nadia, toujours élégante, se voit prendre la longue bite à deux doigts et la goûter comme un biscuit. Celle qui le fait décharger doit se masturber devant les autres. Il ne faut pas oublier de mettre un vibromasseur sur le plateau. Nadia est fâchée de ne pas se contrôler, il vaut mieux en finir en s’envoyant en l’air. Elle ne doit pas chercher d’excuse pour disparaître, les amoureux n’attendent que cela. Sitôt dans la salle de bain, elle passe ses mains sous sa jupe et ne trouve que ses hanches nues, elle se souvient qu’elle n’a plus de culotte, instinctivement ses doigts glissent vers sa toison. Elle s’assied sur le bord de la baignoire se déboutonne jusque la ceinture et écarte ses cuisses à fond. Quand elle est seule, elle aime une certaine vulgarité, elle pense « je vais me le mettre ». Elle démêle et peigne rapidement sa grosse touffe noire avec ses doigts, elle voit dans le miroir ses lèvres gonflées, rouges, elle y plonge deux doigts et ramène du jus qu’elle remonte vers son clito, elle ouvre son sac à main et zut, elle a oublié son vibro-masseur. Un instant elle regarde ses scandales, elle l’a déjà fait devant son amant, planter un talon à fond dans son vagin et frotter son clito avec la semelle, mais ici elle n’a pas le temps, elle renonce mais l’image la poursuit, elle torture son clito, l’envie d’un objet dur à l’intérieur de son ventre la déconcentre. Dans le living les ...
«1234...»