1. I had a dream...


    datte: 09/02/2018, Catégories: f, fh, inconnu, voisins, médical, douche, revede, Voyeur / Exhib / Nudisme, fmast, Oral, Oral, exercice, Auteur: Shortstory's,

    en train de faire ce que je crois que t’es en train de faire, on va pas être potes. » Je sprinte vers les escaliers pour grimper au troisième et arrive dans le couloir. L’homme, un mec bedonnant, toisant dans les un mètre quatre-vingts, tentait avec force de coincer une petite femme aux cheveux noirs tressés en une longue natte Mais c’est la joggeuse du parc ! Je m’approche en m’éclaircissant bruyamment la gorge. L’homme se retourne pour me dévisager. — Quoi ? dit-il brusquement. T’as un problème ? Tu t’es perdu ?— Je crois que cette femme n’est pas intéressée par votre offre de comment vous dites ? Double service, c’est ça ?— Et moi je crois que tu t’es planté d’étage. Rentre chez toi avant qu’il t’arrive une bricole. Il se retourne vers la femme, qu’il n’avait toujours pas lâchée, et tente de lui arracher son débardeur trempée de sueur. Je parcours l’espace qui nous sépare en quelques enjambées, l’attrape par l’épaule et lui envoie mon poing dans la gueule. Le gaillard, quoiqu’un peu sonné, réplique en m’envoyant une de ses grosses paluches dans la tempe. Merde, c’est vrai qu’il est plutôt costaud, le type ; et véloce avec ça. Changement de tactique. Je l’attrape par le col et l’envoie dans le couloir en tendant la jambe. L’homme s’étale de tout son long par terre, et avant qu’il ait eu le temps de se relever, je me jette sur lui pour l’immobiliser. — Je crois qu’on s’est pas bien compris, tout les deux. Maintenant écoute-moi bien : quand une demoiselle te dit qu’elle ...
    n’est pas intéressée par tes services, n’insiste pas et tire-toi. Tip-top, ma biche ? L’homme acquiesce péniblement. Je me relève et le regarde détaler comme un lapin. Je me retourne alors vers la jeune femme. Elle est appuyée contre le mur, le regard dans le vide. — Vous êtes blessée, Mademoiselle ? lui demandé-je. Pas de réponse. Choc post-traumatique, me dis-je. Je m’approche d’elle et pose la main sur son épaule. Le contact lui fait l’effet d’une décharge électrique et elle s’écarte brusquement en me regardant, terrifiée. — N’ayez pas peur, je ne vous veux aucun mal, et l’autre imbécile est parti, lui dis-je sur un ton rassurant.— Je je euh Et elle fond en larmes.« Allons bon, voilà que ça pleure. Allez, fais ta B.A. du jour, mon petit Jérôme. » — Là, calmez-vous, c’est fini, il est parti, vous n’avez plus rien à craindre. Elle lève ses yeux pleins de larmes, me fixe de son regard noisette et se jette contre moi. Je la prends doucement dans mes bras et la berce doucement, jusqu’à ce qu’elle se calme. Au bout d’un moment, elle réussit à se reprendre et s’écarte de moi. — Excusez-moi, dit-elle en s’essuyant les yeux, je sais pas ce qu’il m’a pris.— C’est normal, vous avez été agressée. Une absence de réaction serait plus inquiétante, lui réponds-je avec un petit sourire.— Merci Vraiment, merci.— Vous en faites pas. Maintenant, une bonne douche vous ferait beaucoup de bien tant pour vous détendre que pour l’odeur, parce que, sans vouloir vous vexer, même si vous êtes plutôt sexy ...
«1...345...9»