1. I had a dream...


    datte: 09/02/2018, Catégories: f, fh, inconnu, voisins, médical, douche, revede, Voyeur / Exhib / Nudisme, fmast, Oral, Oral, exercice, Auteur: Shortstory's,

    tressaille lorsqu’elle gobe une de mes boules. Elle m’empoigne alors et entame un va-et-vient assez rapide. Toujours sans me quitter des yeux, elle joint l’action de sa bouche à celle de sa main en englobant le sommet de ses lèvres. Je sens sa langue qui fait des cercles. Je ferme les yeux pour savourer les sensations. Quand je les ouvre, elle me fixe toujours de son regard affamé. Elle me lâche de sa main et s’applique alors à me pomper goulûment. Qu’est-ce que c’est bon ! Je sens la sève qui monte. — Fais gaffe, je vais pas tarder Elle continue néanmoins son action. Je ferme les yeux. Je sens que ça monte, ça monte, ça monte Puis plus rien. J’ouvre les yeux. Elle est toujours là, à me regarder, avec un grand sourire narquois, fière de m’avoir coupé dans mon élan. — C’est frustrant, non ? dit-elle innocemment. Voilà ce que tu m’as fait tout à l’heure.— Alors toi, ma salope, tu perds rien pour attendre ! Je me jette sur elle mais elle m’a vu venir et m’esquive en roulant sur le côté. J’attends juste un peu que la pression redescende et ensuite Let’s play, shall we ? Je la poursuis autour du canapé, le pantalon toujours sur les chevilles. Enfin elle finit par s’arrêter et se met à quatre pattes sur le tapis. — Viens ici, et pas de pitié ! J’éructe de bonheur. Je me débarrasse de mes fringues en les envoyant valser dans la pièce. Je ...
    m’agenouille derrière elle et contemple son cul. M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E ! Sans perdre de temps, je l’empale d’un coup sur mon membre. Je m’applique alors à aller et venir en elle, variant entre rapidité et profondeur. Elle tourne alors la tête vers moi. — C’est tout ? Tu sais, je connais des nanas qui seraient capable de faire mi CLAC ! Je viens de lui administrer une fessée tellement forte qu’on pourrait relever mes empreintes digitales sur son cul. Je m’emploie alors à la défoncer méticuleusement. — Beau-coup mi-euu-euuuux ! Je me retire d’elle, me relève, la mets sur ses pieds et l’entraîne vers la porte d’entrée. Là, je la soulève par le cul et la plaque contre la porte. Elle m’entoure la taille de ses jambes au moment où je m’enfonce de nouveau en elle et entreprends de la labourer comme elle le mérite. — Je sa-vaiiiis b-b-b-bien que que tu ca-a-a-chais un fo-on-ond de dou-ou-ou-ou-ou-ou-ceur en toi-oi-oi-oi Je la perfore de plus en plus vite, de plus en plus fort, si bien qu’un de mes pieds glisse sur le carrelage et nous fais chuter. Et merde ! J’ouvre les yeux. Je suis au bas de mon canapé, toujours habillé. Est-ce que je viens de rêver ? Et merde, je me suis endormi, et c’est en tombant que je me suis réveillé. C’est alors que j’entends des bruits bizarres provenant de la salle de bain. On dirait des gémissements. Je souris.
«12...6789»