1. Nymphrodisiaque (1)


    datte: 09/02/2018, Catégories: Erotique, Auteur: Zoegumsa,

    On ne fait pas plus paisible qu'un lac cristallin dans la surface duquel se reflètent les arbres en fleur de la forêt qui l'entoure. Avec le soleil couronné de ciel bleu, le vent qui rafraîchit l'air lourd et l'odeur parfumée des frondaisons, on pourrait se croire au paradis. Quel bonheur que de te voir transpercer l'eau dans le plus simple appareil, ta peau blanche et lisse exposée aux rayons chauds qui l'assaillent sans relâche. Mes yeux aussi parcourent ton corps et tes formes aux courbes folles, à chaque occasion qui se présente à eux. L'eau ruisselle de tes cheveux sur tes seins lorsque tu sors du lac et j'étouffe un soupir de contemplation. Je ne peux cacher que mon anatomie réagit à cette vision sublime et se tend petit à petit, malgré la fraîcheur de la brise. L'aura chaleureuse et lascive qui émane de toi suffit à affoler mes sens, déjà mis en émoi par l'atmosphère lourd d'un jour d'été. Tu viens t'allonger sur moi et ta bouche pulpeuse rencontre la mienne pour un baiser torride. Je sens d'entrée de jeu ta langue se faufiler entre mes lèvres et je la mordille, avant de contre-attaquer. La mienne est bien plus aventureuse : elle investit ta bouche pour ne plus te laisser que la possibilité de gémir à ce contact langoureux. Nos salives se mélangent et nos corps s'embrasent tant le désir est présent en nous. Nos mains ne mettent pas longtemps à entrer dans la danse et explorent en un rien de temps la moindre parcelle de peau nue qui s'offre à elles. De tes joues à ...
    ton cou, puis tes seins, avant de passer sur ton dos pour finir leur course sur tes jolies fesses rebondies, que j'empoigne fiévreusement. Un grand bruit d'éclaboussure retentit soudain dans le lac et nous coupe dans notre élan. Surpris, nous voyons une forme courbe sortir lentement de l'eau puis dessiner peu à peu une silhouette féminine qui s'étire en poussant un petit cri de joie. De longs cheveux vert feuille tombent en cascade sur sa peau et recouvrent deux beaux seins ronds à la pointe dressée. Le corps de cette créature idyllique n'est que sensualité et érotisme. Cette nymphe inespérée nous aperçoit et glisse jusqu'à nous en émettant un petit rire clair et gai. Bouche-bée, nous la voyons s'avancer vers la berge où nous sommes allongés. Sa bouche humide vient s'emparer de la mienne sans que je puisse réagir. Je suis d'ailleurs surpris que tu ne fasses rien, mais la nymphe ne te laisse pas en reste. Elle vient prendre possession de ta bouche comme elle l'a fait de la mienne et je te vois apprécier ce contact irréel comme il en fut de même pour moi. Une chose est sûr : cette créature est une experte en matière de plaisir. Pas étonnant qu'elle n'apparaisse que pour les couples enflammés par l'envie de sexe et de sueur. Tu te redresses, offrant ta poitrine aux mains froides et douces de notre invitée et découvrant du même coup ma virilité, jusque-là comprimée entre nos deux corps. Tu prends cette colonne de chair entre tes doigts pour la sentir palpiter et grossir jusqu'à ...
«123»