1. Nymphrodisiaque (1)


    datte: 09/02/2018, Catégories: Erotique, Auteur: Zoegumsa, Source: Xstory

    prendre une taille impressionnante qui, je le sais, te rend folle. Tout autant que la bouche de la nymphe qui te dévore à présent les seins pendant que tu me branles doucement. Nous gémissons en chœur et la tension sexuelle monte encore d'un cran lorsque cette créature quitte ton corps pour s'attarder sur le mien. Sa langue humide se pose sur mon membre et je ne peux retenir un gémissement. À grands coups de langue, elle recouvre mon sexe de sa salive, ce qui facilite ton mouvement manuel de va-et-vient. Tu te mets alors à me masturber furieusement tandis que mon gland est à l'intérieur de sa bouche, et votre traitement me fait me tordre de plaisir et gémir de plus en plus fort. Si bien que je suis à deux doigts de jouir lorsque la nymphe se relève en se léchant les lèvres. Elle s'allonge sur l'herbe grasse, exposant ainsi son corps gracile au soleil comme si elle voulait s'offrir à lui. À la place, elle te fait signe d'approcher avec un petit rire et j'ai déjà une petite idée de ce qu'elle a en tête. Tu viens la surplomber de ton corps blanc superbe quand elle te fait comprendre de changer de sens. Je vous vois donc vous positionner en 69, chacune ayant l'intimité de l'autre à portée de langue. Sans attendre, elle vient goûter ton entrejambe qui ruisselle déjà de cyprine, ce qui te fait trémousser. Voir ton cul se dandiner de cette manière en est trop pour moi et je viens, mon membre à la main, le présenter à l'entrée de ta chatte déjà toute ouverte. Encouragé par un coup ...
    de langue de la part de la nymphe sur toute la longueur de ma queue, je finis par l'enfoncer sans précipitation en toi, et tu la sens entrer progressivement jusqu'à ce qu'elle te remplisse, en long comme en large. La bouche de la nymphe sur mes couilles et ton clito, la tienne sur l'intimité trempée de notre partenaire, je commence à te prendre doucement. Ma virilité entre et sort de ton antre et je m'efforce de contrôler mes coups de reins malgré l'excitation ardente qui fait bouillir mon corps. Je sais bien que, si je me laisse aller, il ne me faudra que quelques mouvements puissants pour jouir en toi et je veux te faire languir le plus longtemps possible. De son côté, la nymphe gémit sans retenue et griffe tes fesses de plus en plus fort, appréciant grandement le traitement que tu lui fais subir. J'étais certain que tu étais une reine, tant pour avaler une bite que pour bouffer une chatte. Ma queue grossit plus encore dans ton intimité et je la sors de temps en temps pour la donner à sucer à notre invitée. Celle-ci s'applique à y enlever toute trace de cyprine, buvant ta mouille goulûment. Elle est servie lorsque tu jouis puissamment, déversant ton plaisir jusque dans sa gorge, après les efforts conjugués de mon membre et de sa langue. Cet orgasme t'a terrassée et tu te laisses le temps de reprendre tes esprits en t'allongeant dans l'herbe. Mais mon sexe est toujours tendu et durci par l'envie, et la nymphe semble vouloir en profiter. Elle m'appuie donc sur le torse et me ...