1. Ma Tante et Moi 8 1ere partie


    datte: 09/02/2018, Catégories: Tabou, Auteur: Jerinak, Source: xHamster

    embrassé un garçon et que mon cousin n’a encore jamais rien fait, même si en fait on s’en doutait déjà vu sa timidité et son physique peu avantageux. Finalement le voyage se poursuit sans trop d’encombre et nous arrivons chez la sœur de ma grand mère. Après un repas interminable, les plus petits veulent aller voir la télé. Nous les accompagnons donc pendant que nos parents restent à table. Le salon n’étant pas assez grand, les petits sont par terre et les plus grands sur des canapés. Pour ma part, je suis assis sur un fauteuil un peu derrière tout le monde dans un coin. Je suis sur mon portable quand Lise et Elina entre à leur tour. Je remarque que Lise fait entrer sa cousine en première. Ainsi, Elina prend la dernière place vide. Je vois alors Lise qui me regarde avec un grand sourire et qui me demande si elle peut s’assoir sur mes genoux. Sans vraiment attendre ma réponde, elle est déjà assise sur mes genoux (de toute façon je n’allais pas dire non !). Elle s’assoit un peu de travers et pose ses pieds sur l’accoudoir. Elle fait aussi en sorte que ses seins soient bien à hauteur de mon nez. Je fais comme si de rien n’était mais elle commence à faire des petits mouvements du bassin qui font frotter son jolie petit cul contre ma bite qui gonfle instantanément. Elle le remarque et continue. Je pose alors ma main sur son tibia et la caresse discrètement, je remonte ensuite ma main jusque sur sa cuisse. Cette situation m’excite terriblement car elle me rappelle le début de nos ...
    aventures avec sa mère ! On continu notre petit manège un moment lorsque je sens sa main prendre ma bite à travers mon bermuda. Elle « branle » doucement ma bite. Du haut de ses 16 ans, elle est plus que douée niveau sexe. Elle semble même vouloir prendre le dessus sur moi et prendre le contrôle de la situation. Avec ma main, j’ouvre alors sa braguette et plante violement un doigt dans sa chatte. Elle pousse un gémissement qu’elle étouffe en faisant semblant d’éternuer. Je poursuis doucement mes va et viens quand j’entends la porte du salon s’ouvrir, je sors mon doigt et elle se remet plus droite sur mes genoux. C’est une tante qui vient nous dire que nous partons. Lise me glisse à l’oreille qu’elle aimerai que je la saute, mais je réponds qu’elle est ma cousine (comme si cela me gênerait, mais je ne sais pas trop pourquoi, je n’ai pas vraiment envie d’elle, surement parce que je préfère ma tante et aussi que tant qu’a baiser une cousine, je préférerai que ce soit Céline). Je lèche mon doigt et je m’aperçois qu’elle a exactement le même gout que sa mère ! J’entends Elina lui faire remarque que sa braguette est ouverte ! Nous prenons finalement la route et nous embarquons à bord du ferry sur lequel nous allons passer la nuit. Comme chacun a fait sa réservation, nous ne sommes pas tous cotes à cotes et comme nous ne nous sommes pas concerter pour savoir qui voulait dormir avec qui, chacun reste avec ses parents. Le lendemain, nous débarquons donc à Ajaccio et nous nous rendons à ...
«1234...7»