1. Le merveilleux souvenir ramené de Turquie


    datte: 09/02/2018, Catégories: fh, fplusag, couleurs, asie, extracon, inconnu, handicap, vacances, sauna, fsoumise, hdomine, cérébral, Voyeur / Exhib / Nudisme, préservati, confession, Auteur: Elodie S, Source: Revebebe

    détails ! Bien que bouillant intérieurement, j’essaie d’analyser froidement la situation ; certaines de mes amies l’ont vécue avant moi. Celles qui ont opté pour la séparation le regrettent amèrement, les autres s’accommodent plus ou moins des mensonges éhontés de leur moitié, vivant parfoisleur vie de leur côté. Je feins donc l’ignorance, mais installe un dispositif de surveillance rapprochée. Je contrôle attentivement, à chaque retour de voyage auquel je n’ai pas participé, ses effets. Je retrouve plusieurs fois des traces de rouge à lèvres sur ses chemises (une fois, même sur son caleçon), des cheveux blonds, noirs, châtains. Dans sa trousse de toilette, se cache une boîte de préservatifs dont le nombre varie ! Cela me rassure, étrangement, qu’il y en ait plus d’une ! Je m’installe dans la peau de l’épouse trompée mais irréprochable.Pour un mari volage, je suis femme idéale ! Henri et moi participons à un séminaire de trois jours à Istanbul. J’ai laissé les garçons à la garde de leur grand-mère paternelle. Ce séminaire regroupe les patrons de tous les cabinets mondiaux du réseau de mon mari, avec unprogramme spécial pour les accompagnatrices. L’hôtel où nous sommes descendus respire le luxe, notre chambre donne sur le Bosphore et je peux regarder à loisir les incessants va-et-vient des bateaux qui traversent le détroit : quel spectacle magnifique ! Un grand cocktail d’ouverture en tenue de soirée est organisé en fin d’après-midi. Nous avons juste le temps de prendre une ...
    douche et de nous changer. J’opte pour une robe bleue nuit, assez courte, et un string de dentelle. Comme d’habitude, Henri se plaint du temps que je mets à m’habiller et à me maquiller : — Moins tu en mets, et plus c’est long ! Inédite version du traditionnel moins il y en a, et plus c’est cher qui ponctue habituellement mes retours de shopping !Pour un mari friqué, je suis dame économe ! Finalement, il descend avant moi. J’arrive effectivement avec un peu de retard, au début du premier discours ! Il y a environ une centaine de personnes, de toutes les nationalités. Les femmes rivalisent de robes de grand couturier, et les hommes sont en smoking. Je regarde autour de moi : moyenne d’âge, 55 ou 60 ans. Je suis parmi les plus jeunes. Je reconnais un ou deux avocats croisés à Paris. L’orateur américain est vivement applaudi, et Henri prend la parole et y va de son speech. Rien de bien passionnant, toujours cette voix troublante Tout d’un coup, j’aperçois Fred, un avocat américain, et je frémis. Peu de temps après l’acquisition de notre maison, il y était venu quelques jours et, un soir, en l’absence d’Henri appelé d’urgence à Londres, nous avions dansé comme des gamins. Blottie dans ses bras, j’avais pu vérifier que l’effet qu’il me disait lui faire était bien vrai. Mais, probablement parce que je n’étais pas tout à fait assezmûre, je l’ai laissé devant ma porte en allant me coucher. Mais dans mes rêves secrets, j’ai imaginé mainte fois une autre suite, même lorsque mon mari ...
«1...345...9»