1. continuation d'une histoire interrompue (1)


    datte: 09/02/2018, Catégories: Inceste, Auteur: balista, Source: Xstory

    Qu'est-ce que tu appelles « payer votre nouvelle promotion », dit Louis, d'un air innocent. Ah ! Je vois, il est encore un peu humide derrière les oreilles, Nicole, je te laisse lui expliquer la promotion canapé. Ouf, je pensais que ces trucs n'existaient plus. Tu sais, tant que les mecs ont des besoins sous la ceinture, on peut toujours en profiter pour les monnayer. Tu penses qu'avec mon mari, c'est la même chose ? Fort probablement, parce que je peux te le dire, c'est pas un coup terrible. Je l'ai connu avant ton mariage, il a essayé de me faire grimper aux rideaux, mais il n'a pas dépassé le niveau du paillasson. C'est vrai que je viens de m'en rendre compte. Qu'est-ce que je dois comprendre ? Maman, ne dis rien, c'est pas ses oignons. Oh ! L'oisillon a sorti ses griffes. Oisillon toi-même. Va retrouver ton patron. Louis, ne parle pas comme cela à mon amie. Excuse-le, mais il n'est pas encore remis de la tromperie de mon mari. Ah ! Parce que tu lui as dit. Non, l'autre jour quand tu annonçais le scoop à maman, j'étais là, j'étais rentré sans faire de bruit et j'ai par hasard entendu votre conversation, répond Louis, en fixant durement Luce dans les yeux. Est-ce que vous savez ce qui est le plus dure pour quelqu'un qui est cocu ? Non, mais je sens que je vais bientôt le savoir C'est vraiment pas ...
    pénible d'être cocu, c'est de le savoir qui est très pénible ou de le supposer. Voila, ce que vous avez fait, n'a fait aucun bien à ma mère. C'est comme si j'allais dire à la femme de votre patron qu'elle devrait aller élargir les portes de sa maison vu les cornes que son mari lui fait porter ou votre mari si vous êtes mariée. C'est vrai, mais je pensais lui rendre service en attirant son attention sur son mari qui la négligeait pour courir le guilledou. Bon on ne va pas en faire une conférence. Luce, viens une fois à la maison qu'on puisse en discuter tranquillement entre nous, y compris Louis qui est un peu pusillanime. Mais, c'est un excellent garçon qui veut protéger sa mère à tout prix. Oui, je viendrai le week-end prochain, mon mari va trouver sa vieille mère que je ne supporte pas du tout. Le repas est vraiment délicieux, bien arrosé et en partant, ils saluent Luce et son patron et Louis, de manière impertinente ne peut s'empêcher d'ajouter : amusez-vous bien Dans la voiture, Nicole ne peut s'empêcher de lui faire remarquer que sa sortie n'était pas du meilleur goût. Je ne comprends pas ce que tu cherches avec cela. Tu veux que je quitte ma meilleure amie, je n'en ai pas tellement beaucoup. Excuse-moi maman, j'essayerai d'être un peu plus social avec elle la prochaine fois que je la verrai.
«12...4567»