1. Lolita, s'il te plait, reste sage


    datte: 09/02/2018, Catégories: Première fois, Auteur: Jpj, Source: Hds

    sous la cataracte d'eau chaude. Comme en amitié. Mes doigts savonneux sont entrés en elle, écartant le papillon de beauté, pénétrant ses intimités étroites et profondes et visqueuses. J'en étais tout brinqueboulé d'émotion de garçon. Elle riait et moi aussi, tête à son épaule, je riais Sous la douche collé à son corps ruisselant Ma bite tendue ou non n'avait pas d'importance, j'étais bien contre elle et j'aurais aimé que le temps s'arrêtât un instant pour figer comme instantané, mon bonheur. J'avoue qu'à ce moment je ne pensais plus du tout à la machine qu'elle était. Je me sentais aux nues, emporté. Je pensais, alors les garçons du siècle dernier avec leurs poupées gonflables ont-ils connu pareilles félicités ? Tout est il juste dans la tête? Rien que dans la tête ? On s'est séchés puis elle m'a entraîné à ma chambre à mon lit. Son idée était arrêtée, elle voulait. Elle voulait. Elle s'est roulée en arrière, a ouvert large ses cuisses exhibant ses profondeurs velues et sa frimousse par dessus était en invite sourire tendre de bon accueil. Comment eusse-je pu résister ? Surtout qu'elle m'avait annoncé bien avant ses désirs ses souhaits, minette... Ses cuisses étaient haut levées et elle avait chopé des deux mains les dessous des genoux pour mieux maintenir la position. Elle écartait les deux cuisses ouvrant large sa fente et la fleur au milieu. Sa toison respectait les chairs tendres roses de son intimité. Les deux ailes du papillon brillaient en invite et j'ai doucement plongé, mes lèvres mouillées et ma langue aussi pour goûter ce fruit mûr qui m'était offert. Ma vocation était son plaisir. Mais comment peut-on ainsi n'avoir pour raison d'être que procurer du plaisir à une machine ?
«123»