1. Monsieur Arnaud


    datte: 09/02/2018, Catégories: fh, ff, ffh, fbi, hplusag, fplusag, extracon, sauna, froid, vengeance, dispute, massage, Oral, 69, pénétratio, couple+f, extraconj, Auteur: François G.,

    ça ne changera rien. Dis-toi seulement une chose, c’est que si elle me quitte, personne ne me reverra plus jamais. J’avais parlé posément, calmement dans cet appareil. Le ton de ma voix ne laissait aucun doute sur ma sincérité. Yvette comprit que sa tentative désespérée pour salir Carole et essayer ainsi de me reconquérir ne la mènerait à rien. — Je suis désolée, je ne pensais pas que tu tenais autant à elle.— Si je n’y tenais pas autant, crois-tu que je continuerais à courber l’échine comme aujourd’hui ?— Mais pourquoi tu ne réagis pas ?— Parce que je sais comme elle idolâtre Jean-Pierre et j’ai peur qu’elle parte avec lui.— Mais enfin, tu es ridicule il a presque vingt ans de plus.— Non, je me suis renseigné. J’ai appris qu’il va divorcer. J’ai peur qu’il cherche à la revoir.— Ne t’inquiète pas, je suis là, moi.— Ah bon, je je croyais que— Tu es un type bien finalement. Je suis désolée de ne pas t’avoir compris. Je vais essayer de me faire pardonner.— Merci Yvette. Je t’aime bien.— Moi je je t’aime, François.— Je suis désolé, mais— Ne dis rien, c’est comme ça. Bon, je vais réfléchir. Je vais voir comment réparer les dégâts.— Elle a fait des bêtises, c’est ça ?— Oui— Raconte-moi.— Tu tu veux vraiment savoir ?— Oui, il le faut. Je t’écoute. Dis-moi tout.— Bon, comme tu voudras. Alors voilà Yvette entreprit de me raconter le week-end de Carole chez les Arnaud. °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° Anne était passée chercher Carole le matin de bonne heure, d’où le coup de ...
    fil matinal. Elle l’avait conduite dans leur résidence secondaire, un beau chalet au pied des pistes. Journée ski, toute en convivialité pour mettre en confiance ma chérie. Au retour, ils lui avaient fait découvrir leur jacuzzi. C’est Anne qui avait suggéré de s’y mettre nus. Apparemment Carole n’avait pas hésité longtemps à la grande joie de Daniel. Anne avait alors entraîné Carole dans leur petit sauna biplace laissant le soin à Daniel de préparer l’apéritif. Anne avait profité de l’espace réduit pour amorcer une conversation plus intime avec Carole : — Tu es mariée depuis longtemps avec François ?— Depuis cinq ans, et toi ?— Avec Daniel ça fera dix-huit ans en avril. Il a pas l’air très marrant ton François ?— Il est comme ça, c’est sa nature, mais il peut surprendre des fois. Cet été chez Jean-Pierre, tu sais le type de qui on a parlé avec Yvette l’autre jour, François avait animé toute la fête une fois. Personne n’en revenait.— Avec Jean-Pierre ça doit te changer.— Que veux- tu dire ?— Yvette m’a raconté que François t’avait retrouvée avec lui un soir de fête chez vous et que ça avait bardé.— Oh, elle t’a dit ça ?— Tu sais, Yvette c’est devenue une très bonne amie bien qu’elle soit plus jeune que moi. On se dit plein de choses. Même intimes parfois. Tu couches avec lui ?— Mais euh non voyons.— Allez, avoue, tu mens très mal Tes seins te contredisent.— Mes seins ?— Ils se sont tendus d’un coup dès qu’on a commencé à parler de ce fameux Jean-Pierre et comme nous sommes dans ...
«1...345...8»