1. Jeanne la bénévole (Suite et fin)


    datte: 11/02/2018, Catégories: Hardcore, Mature, Partouze, Auteur: trouchard, Source: xHamster

    Avertissement : Cette histoire contient des situations de contraintes et de gang-bang. Si vous n'aimez pas, ne perdez pas votre temps à lire. Merci :) Petit Résumé : Jeanne MARTIN bénévole d'une paroisse fait du porte à porte après la messe afin de venir en aide aux gens. Dans une maison elle tombe sur quatre jeunes hommes qui vont s'amuser avec elle. L'histoire reprend avec notre héroïne à genoux au milieu du salon, recouverte du sperme des garçons. Jacques applaudit : - Dites quelque chose à la caméra Madame MARTIN ! La voix sombre dans sa tête résonna : - Allez Salope ! Tu es leur sac à sperme maintenant. Tu ne peux pas avoir de regrets. Donne-toi en spectacle. Alors elle dit : - Mon Dieu, Je n'ai jamais vu autant de sperme. Vous les jeunes, vous savez comment faire avec une femme. Et en plus il est délicieux. Elle cligna de l’œil devant la caméra, enleva le sperme de ses joues pour le mettre dans sa bouche. Pierre tapa la main de Thierry. Elle savait que leurs bites auraient besoin de récupérer avant de pouvoir servir à nouveau. - Voulez- vous que je joue avec ma chatte les garçons ? Des cris d'approbation éclatèrent dans la pièce. Jeanne se mit sur me dos et enleva sa jupe. Toutefois, elle garda ses talons hauts. Ayant parfois espionné son mari sur internet, elle savait qu'une fille nue avec talons excitait les hommes. Elle pensa qu'elle n'avait jamais fait cela avec son mari. Thierry poussa Pierre : - Vas chercher ton vibromasseur ! Jeanne sourit : - Oh les garçons, ...
    vous avez un jouet pour moi ? Je suis contente car je ne peux pas attendre que vous bandiez à nouveau. Pierre revint avec l'objet et en lui tendant il dit : - Il suffit de le poser où vous voulez. Elle alluma l'interrupteur, sentant immédiatement la puissance de l'objet. Le bourdonnement fut intimidant au début. Mais le fait que les garçons attendent, impatients, elle fut excitée à l'idée de l'essayer. Jeanne frotta le vibromasseur contre sa cuisse intérieure. Un picotement envahit ses jambes. Elle leva les yeux vers la caméra. Son corps brûlant la culpabilisait. Son mari était sûrement encore à la maison, regardant le match alors qu'elle se donnait à des jeunes de l'âge de sa fille. Jeanne ne pouvait imaginer que sa fille Amandine, qui devait être sexuellement active maintenant, puisse avoir le même comportement. La pensée de son enfant entouré de queues excitées la terrifiait. Le vibro atteint finalement les lèvres de la chatte. Elle frissonna violemment à ce contact. Son dos voûté et ses hanches jetées en avant, Jeanne ferma les yeux et laissa échapper un profond gémissement de satisfaction. L'un des garçons dit : - oh merde ! Regardez cette mère de famille excitée ! - je vous ai dit que ces salopes de catholiques sont les plus chaudes ! Jeanne reconnut la voix de Pierre. - Vous vous rappelez de la fille qui est venue il y a quelques mois. Elle s'appelait Agathe. Elle venait nous faire son discours pour la paroisse, tout comme cette salope là. Jeanne savait qu'ils parlaient ...
«1234...8»