1. La petite fleur épineuse


    datte: 11/02/2018, Catégories: ff, fbi, inconnu, sport, forêt, campagne, massage, Oral, init, Auteur: Nokta, Source: Revebebe

    Alicia se tenait là, debout, toute droite, sur le seuil de sa porte ouverte. Elle contemplait avec une avidité non dissimulée la beauté des couleurs du crépuscule. Peut-être imaginait-elle pouvoir prolonger ce moment bucolique en savourant chaque seconde. Pour Alicia, cela faisait partie de ces moments à la fois réparateurs et mélancoliques qui jalonnaient sa triste existence de femme seule. Son compagnon disparu depuis déjà bien longtemps, sa fille construisant sa propre vie dans un pays lointain, il ne restait plus grand-chose qui soit source d’énergie et de motivation au quotidien pour elle. Il y avait bien sûr son travail qui lui permettait de vivre confortablement et de soutenir sa fille dans sa prise d’indépendance, mais ces occupations mises de côté, les journées et la notion du temps devenaient bien volatiles. Alicia avait aussi ses rêves et ses fantasmes. Elle se souvenait d’une jeune fille qui, quelques mois plus tôt, l’avait séduite le jour de ses quarante ans. Alicia n’arrivait pas à oublier cette expérience qui l’avait radicalement libérée, même transformée. À l’heure où la majorité des femmes étaient en proie à l’amertume suscitée par la perspective du vieillissement, elle avait l’impression de recommencer une nouvelle vie. Dans le feu de cette première expérience avec Aline, cette jeune fille, elle s’était sentie pousser des ailes comme le phénix renaissant de ses cendres, et elle était à présent bien décidée à profiter de chaque opportunité qu’allait lui ...
    offrir la vie. Alicia avait néanmoins été déçue par celle qu’elle se complaisait à appeler sa « petite amante », car cette dernière lui avait laissé un étrange message d’adieu sur lequel elle avait pu lire : « 16 juin Le Passage 20 h ». Si dans un premier temps elle avait pris un certain plaisir à s’imaginer retrouver sa jeune amante lorsque ce jour viendrait, elle avait été forcée d’admettre par la suite qu’elle n’avait aucune idée de l’endroit auquel elle avait fait allusion. Les villages, les lieux-dits s’appelant Le Passage ne manquaient pas, et Alicia n’avait pas réussi à trouver le moyen de contacter Aline. Cela allait donc sûrement rester du domaine du rêve, un mirage, une image fugitive ****** Les semaines passèrent, le mois de juin arriva rapidement, et le seizième jour se leva un beau matin. Alicia s’était préparée psychologiquement à ce qui allait se passer : ce serait une journée parfaitement ordinaire et il valait mieux bien la remplir pour ne pas aller se coucher pleine de regrets, pensait-elle. Et la journée se passa, se remplit, et vers la fin de l’après-midi, Alicia ressentait toute la satisfaction de n’avoir pas perdu son temps à chercher l’introuvable et d’avoir bien avancé dans ses travaux domestiques. Il était à présent cinq heures et demie, le soleil était encore très haut dans le ciel et frappait très fort ; elle décida donc de marquer une pause, posa ses outils de jardinage et s’assit sur un petit banc qu’elle gardait dans un coin ombragé du jardin. Elle ...
«1234...11»