1. Femme BCBG, escorte, non, pute (54)


    datte: 11/02/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: CHRIS71,

    Le voyage de retour vers la villa est très joyeux. Je laisse Christian conduire. Avec Fabienne, nous nous installons à l’arrière de ma mini. Elle se blottit dans mes bras et me dit toutes les deux minutes. • On l’a fait, on a fait plaisir à nos clients, on l’a fait. Merci ma chérie, grâce à toi, nous venons de vivre l’un des moments les plus intenses de notre vie. Merci ma chérie de m’avoir mis ton collier le jour de notre arrivée et de m’avoir personnellement fait voir les dérives que je m’imposais et que j’imposais à Christian. Lorsque je l’ai vu sucer se faire sucer et aller jusqu’à se faire sodomiser, ce que j’aurais pris pour de la simple débauche semble être l’envie d’un moment entre ces deux hommes même si l’un des deux était mon homme. Magali, pardon Christine merci d’avoir fait émerger en moi la belle salope qui sommeille en moi. Dans mon sac un téléphone sonne, je reconnais celui de l’organisation. Je décroche. L’interlocuteur me dit que monsieur Carl travaillant pour des laboratoires pharmaceutiques et qui a été l’acteurs de la punition infligés à Fabienne qui l’on conduit au rendez-vous que nous venons de quitter veut engager quatre filles. Séverine, Marilyne, Michelle et moi. Jeudi, Vingt heures, hôtel Ibis La Rochelle Vieux Port. Deux mille euros par fille. J’accepte. Profitant de sa présence, j’annonce la nouvelle à nos amis, Fabienne est excitée à passer cette soirée avec Véronique et Marie-Ange sans m’oublier bien sûr. Je suis surtout contente que Carl après ...
    la carte que je lui ai remis notre carte ait tenu parole. Nous arrivons à la villa. Lorsque nous entrons dans la salle, Jacky fait l’amour à Anne qui se fait prendre sur la table entre les tasses à café du petit déjeuner. Il est tellement attentionné à besogner en respectant ma petite Anne qui a l’air d’apprécier cette bite dont hier je suis arrivé à ce que Jacky prenne conscience que son éjaculation précoce du moins, je l’espère était cérébrale et non physique. Le chant de la jouissance de notre petite monte dans la pièce. Il accélère et la fait partir vers les sommets de son plaisir. Voyant qu’elle a atteint le maximum de son plaisir, lui se retire, la retourne et la fait s’agenouiller. • Viens boire mon sperme et je veux surtout que tu l’avales s’il te plait. J’aime le s’il te plait, très distingué. Il se dégage et lui enfourne son sexe dans la bouche. Elle le pompe et lui remplit la cavité buccale. Je vois qu’elle déglutit et avec sa langue nettoie intégralement, son vit. C’est à ce moment qu’ils nous aperçoivent. Anne espiègle comme toujours ce que j’adore en elle. • Christine, c’est aussi bon qu’un bon café pour commencer la journée, tu devrais essayer. • Oui, mais pour nous après la nuit que nous avons passée un bon café nous ferait du bien ! Nous-nous installons, Anne nous sert nos tasses. Jacky me demande où nous étions. Je biaise et lui dis que nous avons passé la soirée chez des amis de Fabienne et Christian. • Vous-vous êtes bien amusé. • Oui, le temps à filer à ...
«1234»