1. Un voisin dévoué


    datte: 11/02/2018, Catégories: fh, fhh, fplusag, jeunes, voisins, grossexe, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, Oral, Oral, légumes, double, Partouze, fsodo, fhh, Auteur: Kristal, Source: Revebebe

    Voisin, voisine Nous sommes décidément bien entourés ! Après que ma voisine a perdu momentanément son chat, c’est un jeune voisin qui nous a rendu service. Depuis quelques temps, Alain, mon tendre mari, et moi regardions notre jardin partir quelque peu à l’abandon. Manque de temps, de conviction ? Le gazon prenait des airs d’herbages, les arbustes et les massifs des allures de jungle. La solution se présenta lorsque mon cher époux croisa un de nos voisins qui poussait allègrement une tondeuse. Il négocia quelques heures de tonte et de débroussaillage contre une petite poignée de billets. Le surlendemain, on sonnait à la porte. Notre jeune voisin, en jean et tee-shirt, venait prendre la mesure des dégâts. Alain parti au travail, c’est donc moi qui l’ai guidé vers la terrasse donnant sur la pelouse. Il devait avoir une vingtaine d’années, me dépassait d’une large tête. Quant à sa carrure ! Son tee-shirt laissait deviner des bras et un torse puissants. Il fit rapidement un tour de notre petit bout de terrain puis s’en revint vers la terrasse. Je lui ai proposé un café pendant qu’il m’expliquait ce qu’il y avait à faire et de quelle manière il comptait s’y prendre. Deux jours de travail devaient suffire à rendre notre domaine digne du parc de Chambord ! Je l’écoutais distraitement, ne connaissant rien aux travaux de jardinage. Je m’amusais plus à le regarder. Ses cheveux bruns, ses yeux clairs, son allure décontractée et son sourire en faisaient un garçon au charme discret. ...
    Tout en parlant, lui aussi laissait traîner son regard sur moi avec, parfois, comme une étincelle au fond des yeux. Pourtant je n’avais rien de très sexy ce matin-là Une robe de printemps légère, une paire de sandalettes, pas maquillée, juste coiffée. À part le fait que j’étais seins nus sous cette robe mais bon Rien de très sensuel ! D’ailleurs ce garçon non plus n’avait rien de très particulier mais tout de même le charme de sa jeunesse. Avant de partir, il me dit s’appeler Sébastien. — Moi, c’est Christine, tu peux me tutoyer et m’appeler Kris. Mon mari, c’est Alain.— D’accord, moi tout le monde m’appelle Seb !— Va pour Seb ! Bonne journée et à demain. Le lendemain, de très bonne heure, c’est Alain qui reçut Sébastien. Moi je dormais encore. Mon téléphone me réveilla un peu plus tard. Je me suis levée pour tirer le rideau de notre chambre et trouver mon portable. C’était mon mari chéri ! — Amour, je voulais juste te faire un bisou et te prévenir que Seb est au travail dans le jardin. Il m’a dit qu’il commencerait par tailler les arbustes afin de ne pas faire de bruit pour ne pas te réveiller— Merde ! J’ai refermé le rideau très vite car je venais d’apercevoir Seb à quelques mètres de la porte-fenêtre devant laquelle j’étais debout, totalement nue. Il était justement tourné vers moi, un sécateur à la main, un grand sourire aux lèvres. — Oh pardon mon chéri ! Je crois que tu m’as prévenue un peu tard ! Notre jeune voisin vient de me voir, nue devant la fenêtre !— Ce n’est pas ...
«1234...10»