1. gay en oregon


    datte: 12/02/2018, Catégories: Gay, Auteur: didimou,

    C'était l'une de ces magnifiques journées de la fin du printemps, début de l'été. Il faisait environ 24C, le genre de température que nous n'avons pas souvent en Oregon. Je rentrais à la maison, revenant de l'école, et fouillant mon sac à dos pour y repêcher mes clés, &#034Merde !!!&#034, me dis-je, je les avais oubliées. J'étais maintenant pris dehors jusqu'à ce que mon père revienne de travailler, dans quatre ou cinq heures. Je devais donc me trouver quelque chose à faire pour passer le temps. Quelques possibilités se présentaient d'elles-mêmes. J'étais horriblement en manque, l'excitation ne m'avait pas quitté de la journée pour quelconque raison. En temps normal, je me satisfais par la masturbation, mais ça n'avait pas fonctionné. J'avais besoin d'une bonne baise ! Mon fantasme ! J'ai donc décidé d'aller me promener un peu pour faire descendre la tension. Il y a un parc naturel tout près de chez moi, une petite portion épargnée par les marécages qui suivent le long de la rivière. C'est un coin isolé et rempli d'arbres, un bel endroit. Au moins, me disais-je, si je n'arrivais pas à me désexciter, j'allais me retrouver dans un endroit tranquille... Je me suis vite retrouvé marchant en bordure de la rivière. Il faisait chaud et j'ai donc retiré ma chemise. Grosse gaffe, car je me suis mis à m'imaginer avec un autre gars qui ne portait pas de chandail lui non plus. Ma queue qui était déjà gonflée se durcit un peu plus encore, et poussait désespérément au travers de mon ...
    short en jeans. Les légers flots semblaient tellement invitant, je me suis donc décidé de nager un peu, ça ne ferait pas de mal, et la température de l'eau me rafraîchirait les idées ! D'un autre côté, n'ayant pas mon maillot, j'allais devoir me baigner à poil, et ce fut assez pour m'exciter à fond. Vous voyez, je ne m'étais jamais baigné nu avant, et cette nouvelle sensation semi-érotique de mes parties flottant librement dans l'eau m'a vite transporté dans un fantasme masturbation des plus profond. Je devais me trouver un petit coin à l'écart, ainsi, je pourrais prendre tout mon temps pour me satisfaire. Non loin d'où j'étais, il y avait une petite mare adjacente. Elle était peu profonde et entourée de larges feuillages de fougères. J'allais pouvoir rester complètement nu et personne ne me verrait. Je m'y suis donc rendu et retirant mes souliers, j'ai ensuite tout doucement enlevé mon short et mes boxers. La sensation était des plus plaisante - totalement nu, une petite brise jouant avec mes poils pubiens et glissant autour de ma queue qui se tenait maintenant bien droite, comme un mat à d****au. Je me suis doucement avancé dans la mare. Elle était suprêmement plus chaude que je ne le croyais, et mes couilles n'ont pas protestée comme je l'avais prévu. Au lieu de tout ça, elles continuaient de pendre bien bas dans leur sac, préparant toujours ma sève que j'avais désespérément besoin d'extirper de ma queue. Aussitôt ma queue sous l'eau, je sentais plus que jamais l'urgence de ...
«1234»