1. gay en oregon


    datte: 12/02/2018, Catégories: Gay, Auteur: didimou, Source: xHamster

    venir. La sensation que me donnait l'eau fraîche autour de ma queue bandée et chaude sera une sensation que je n'oublierai jamais - je me sentais tout à coup complètement libre, totalement libéré de tout vêtement, j'en devenais presque fou. Je me sentais un homme plus que jamais, dans tous les sens du terme... J'ai nagé un peu plus loin, dans la rivière, et je pus confirmer que j'étais vraiment seul sur en bordure de cette dernière. J'étais seul, et libre de faire ce que bon me semblait. J'ai nagé pour revenir à la mare, et j'ai commencé à me masturber. Je ne pouvais m'en empêcher, cette sensation de liberté me rendant plus excité que je ne l'avais jamais été ! J'étais sur le point de jouir directement dans l'eau quand j'ai soudainement entendu du bruit dans les feuillages. Je me suis vite descendu dans l'eau, espérant que quiconque venait n'allait pas voir que je nageais complètement nu, ou encore voir mon érection qui s'étendait fièrement sur ses huit pouces en dessous de l'eau. Un jeune homme sortit de derrière les arbres, le plus beau gars qu'il m'ait été donné d'admirer. Il ne portait aucun chandail, et il vit rapidement mon amas de vêtements qui reposait sur un billot non loin de la mare. Il me sourit. — On dirait que tu as déjà pris la place, dit-il. Il m'excitait au max, et je suis certain que ma queue a dû allonger d'un autre pouce ! J'avais toute la misère du monde à garder un air naturel et à cacher ma queue en même temps. — Ouaip, Je... Humm, l'eau était ...
    chaude, alors j'ai sauté ! — Ça te dérange si je me joins à toi ? Me demandait-il en défaisant les boucles de ses espadrilles. J'étais là, clignant des yeux nerveusement, mais j'ai finalement trouvé le courage de répondre : — Non ! Viens ! Le gars enlevait maintenant son short. Je frémissais de l'extase total que je ressentais en ce moment. — Au fait, moi c'est Jeff. On est voisin. Je t'ai déjà vu à l'arrière de chez toi en passant dans la rue. J'habite dans la maison bleue, à l'extrémité de la rue. N'ayant jamais rencontré d'autres personnes que nos voisins immédiats, je ne pouvais faire autrement que de faire un signe de la tête. Le short de Jeff reposait maintenant sur ses chevilles et son slip blanc le suivait. Il était dos à moi, et la première chose que j'ai vue, c'est son magnifique cul tout serré, d'une blancheur extrême, comme le mien, dans les rayons de soleil qui perçaient. Jeff s'est ensuite retourné, me donnant l'opportunité de voir son corps dans toute sa splendeur. Il était mince, pas vraiment musclé, pas mal comme moi quoi. En fait, nos proportions étaient très similaires. Son torse était d'un blanc Oregon, tout comme le mien, avec deux beaux tétons déjà durcis par la douce brise qui les caressait. Quelques poils fins s'étendaient entre ses deux pectoraux. J'étais jaloux de son beau torse. Mes yeux se promenaient de haut en bas, suivant les lignes masculines de son corps sans même réaliser ce que je faisais. Le poil au-dessus de sa verge était blond et formait une ...