1. Entre coquineries et tirages de gueule


    datte: 12/02/2018, Catégories: fh, jeunes, jalousie, dispute, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, jeu, amiamour, amourcach, Auteur: Pollux a la barre, Source: Revebebe

    Et c’est la bite hautement triomphante que j’embrasse bruyamment ma logeuse-masseuse, que je récupère mes vêtements et que je rejoins la chambre sans estimer nécessaire de les passer. Comprendre Solange Après ces quelques journées chaudes, cela se calme. On observe bien les balades en voiture des deux exhibs d’en face, mais sans trouver la solution pour réellement réaliser mon rêve de les coincer. On a la chance d’enfin observerMusclor faire sa gymnastique. Mais sans la présence de sa sœur, c’est juste un naturiste qui fait du sport Et moi, j’aime un rien plus de perversité. Et à la maison, je me promène raisonnablement nu, histoire de ne pas énerver Solange. Bizarrement perverse, la Solange Entre deux séances où je potasse mes cours, j’essaie de comprendre. Cette nana est une vraie obsédée sexuelle. On parle pas mal sexe. Et puis, il y a ses albums photo, sa caméra dans la salle de bain, ses safaris dans le quartier tout ça démontre quand même une certaine perversité. Pas dérangeante non, mais réelle. Et puis, même si à certains moments, elle manifeste de l’intérêt et du plaisir simplement à me voir nu, et même a me dévoiler sous la couette ou à me masser consciencieusement la quéquette, à d’autres moments, cela semble la déranger voire même la choquer. Et je suis aujourd’hui persuadé que ma virée chez les deux grosses femmes l’a plus dérangée qu’elle ne l’a excitée Why ? Perque ? Pourquoi ? Je n’entrevois que des hypothèses. Et celles qui semblent s’imposer dans ma ...
    réflexion sont de deux ordres. Solange est une perverse honteuse, qui n’ose pas manifester sa perversité en public, et qui a cru trouver en moi le jeune blanc-bec qu’elle allait pouvoir dominer, instruire, manipuler et faire entrer dans ses manigances qu’elle estime un rien immorales. Je ne suis pas aussi blanc-bec qu’elle l’imaginait et le souhaitait sans doute. C’est justement la maîtrise de la situation et la domination qu’elle désire exercer qui m’apparaissent comme la seconde caractéristique de son caractère pervers. C’est à elle de raconter des histoires ou de les faire raconter. C’est à elle de me foutre à poil. C’est à elle d’imaginer des scénarios pervers. Mais moi, j’aime raconter mes histoires, j’aime me foutre à poil – et cela a été d’autant plus facile pour moi qu’elle m’a entrouvert les portes – et j’aime inventer un scénario et plus encore le réaliser si cela semble possible. Et mes fantasmes à moi ont d’autant plus de saveur, si j’ai une complice. Or, depuis quelques jours, Solange est cette complice idéale. Mais il semble que ce ne soit pas le rôle qu’elle souhaite jouer C’est sans doute pour ça qu’elle tire la gueule, la Solange. Et moi, qu’est-ce que je vais faire avec ça ? Jouer le p’tit mec sympa et soumis pour lui faire plaisir, et me faire plaisir en même temps, parce que je la trouve amusante, Solange ? Ou alors, profiter de la complicité qui s’est instaurée et agir d’une façon qui ne l’agrée pas toujours ? C’est d’abord la satisfaction de ma propre perversité ...
«1234...11»