1. On passe à l'acte


    datte: 12/02/2018, Catégories: fh, fhhh, cocus, inconnu, fépilée, cérébral, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, noculotte, humour, Auteur: Alain Allain, Source: Revebebe

    Vincent souffla-t-elle.— Oui ? Elle hésita. Vincent avait remarqué, depuis quelques jours, qu’elle voulait lui faire comme une confidence, mais en dernière minute elle reculait. Il l’encouragea en la pressant contre lui. — Parle, ma chérie, je t’écoute ; je suis là pour ça.— Tu ne te fâcheras pas ?— Tu peux me dire tout ce que tu veux : je ne me fâcherai pas, je te le jure.— Croix de bois, croix de fer ?— Croix de bois, croix de fer.— Bon Tu te souviens de notre voyage de noces au Portugal, à Faro ?— Oui, bien sûr.— Tu te souviens, dans les falaises, quand on avait fait l’amour, cachés derrière les rochers ?— Je me souviens ma chérie, c’était tellement romantique.— Je peux te dire quelque chose ? Son souffle dans l’oreille donnait des frissons. — Oui, bien entendu.— Tu ne te fâches pas, d’accord ?— Je te l’ai déjà promis Elle hésita encore, puis : — Y’avait un type qui nous regardait. Vincent ne répondit pas tout de suite, mais Maryse sentit un flux de sang réveiller le paresseux qu’elle tenait en main. — Ah oui ? finit-il par dire.— Oui.— Et alors ?— Je voulais savoir si toi aussi tu l’avais vu.— Moi ? Non, je n’ai vu personne. Si j’avais vu ce malade, je t’aurais couverte ; pourquoi cette question ?— Tu étais tellement excité— C’est que nous n’étions mariés que depuis trois jours, ma chérie ; ce qui m’excitait, c’était toi.— Oui, mais on avait fait l’amour avant d’être marié.— C’est vrai La jeune femme gardait un doute, car ni avant ni après le mariage elle n’avait vu son ...
    homme dans un état tel que celui de l’épisode de Faro. Elle s’était imaginé que c’était à cause du voyeur. — Et toi, ça t’a excitée ? demanda-t-il.— Un peu, avoua-t-elle.— Qu’est-ce qu’il faisait ?— Il se masturbait en nous regardant Le sexe du mari grossit tout d’un coup dans sa main ; cela semblait ratifier la thèse du voyeur. — Ça t’excite ? questionna-t-elle.— Quoi ? Qu’on nous regarde ?— Oui ; l’idée t’excite ?— Bof, pas vraiment Pourquoi ?— Parce que, l’autre jour, quand tu m’as dit que tu avais vu un trou dans le mur des toilettes sur le marché, j’ai pensé que— Tu as pensé quoi ?— Qu’on pourrait y aller tous les deux.— Dans ces WC ? Tu es folle !— C’est possible, mais comme ça t’excite toi aussi, je me suis dit que— Je n’ai pas dit que ça m’excitait, protesta Vincent.— Tu n’as pas besoin de le dire : tu viens de durcir en quelques secondes sous mes doigts, dit-elle en continuant ses caresses. Le jeune marié écarta le drap pour constater que sa queue avait effectivement pris la consistance du bois d’olivier. — Ça t’excite, pas vrai ? insista-t-elle. Vincent ne répondit pas, mais son souffle se précipita. Maryse avait plié sa jambe au-dessus de la cuisse musclée pour que sa prune s’y écrase. Elle se frotta ainsi à lui, en lents mouvements masturbatoires, tout en accélérant la manœuvre du poignet et en suçant l’extrémité du petit téton mâle. — Tu ne veux pas l’avouer ? reprit-elle à son oreille. Tu ne veux pas voir ta petite femme s’exciter à la vue d’un voyeur qui la mate ...
«1234...8»