1. Julie, une proche un peu trop proche.


    datte: 12/02/2018, Catégories: Masturbation, Première fois, Tabou, Auteur: blubibek, Source: xHamster

    pas parce que c’est toi mais justement parce que c’est toi je crois que ça me démange encore plus je dois pas être normale… » Son flot de paroles ne semblait pas vouloir finir ni même la laisser respirer je l’ai alors interrompue. -« Hey ! Calmes toi ! Tu es tout à fait normale. Tu es une jeune femme désirable et très portée sur le sexe, c’est tout. C’est moi qui aurais dû éviter de te titiller sur le sujet. Mais que veux-tu ? Après tout je reste un homme je n’ai pas pu m’empêcher de fantasmer sur toi. C’est vrai que nous ne devrions pas mais, au final il ne s’est rien passé. Nous n’avons que flirté légèrement, discuté et bon ok on s’est un peu emballés avec les sextos. C’est tout ! » Je tentais de la rassurer ma main posée sur sa cuisse presqu’au genou une caresse rassurante sans vocation sexuelle et qui semblait opérer correctement avec mon discours. Elle osa enfin tourner la tête vers moi les yeux brillants, un air rassurée mais encore hésitante elle demanda : -« donc tu m’en veux pas ? -Ben non ! Pas du tout je n’ai aucune raison de t’en vouloir. -Je sais pas, j’ai eu peur que tu me trouve bizarre, tordue… - Non ce n’est pas tordu pour une femme d’être émoustillée par un homme c’est tout à fait normal. - Oui mais c’est toi cet homme… - Oui ben dans ce cas on est tous deux tordus vu que je me suis laissé emporter et que j’ai pleinement joué le jeu de la séduction sachant que la jeune femme de mes désirs n’était autre que toi. Non rassures toi nos désirs ont juste pris le ...
    dessus un moment c’est bon on est calmés et informés maintenant rassures toi. - ha !! Ouf !! Je veux un câlin !!! » Dit-elle avec ses grands yeux pétillants. Je lui ouvris mes bras et elle s’allongea a côté de moi, la tête sur mon torse. Je l’enlaçais maintenant une main jouant dans ses cheveux l’autre se promenant dans son dos. Juste un câlin, juste un peu d’affection. Mais l’agréable sensation du tissu de sa nuisette sous mes doigts me donna envie de pencher le regard pour mieux voir cette matière et quel ne fut pas le spectacle… Elle était allongée contre mon flanc la tête sur mon torse je pouvais sentir sa poitrine contre mes côtes. Je pouvais voir la forme de sa hanche amplifiée pas le fait qu’elle avait une jambe fléchie posée sur la mienne. Je pouvais voir la nuisette remontée à cause de sa position et de ma main qui déplaçait le tissu à chaque allée et venue dans son dos. Je pouvais voir la douce rondeur et la peau nue d’une fesse le sillon qui la séparait de sa jumelle… _ (ho non elle ne porte pas de culotte, et ses seins sont contre moi, et ses fesses sont si belles si invitantes, il faut que je me calme). Bien évidement je tentais de me raisonner et bien que j’étais déterminé à ne pas pousser les choses plus loin cette vue et la proximité de l’objet de mes désirs réveillèrent sans préavis mon érection. Cela n’aurait pas été un problème si je n’avais pas été nu sous un simple drap. Hé oui, une érection sous un simple drap ça se voit. Et cela n’échappa pas à Julie qui ...