1. Emilie : directrice et trainée du lycée (11)


    datte: 12/02/2018, Catégories: Partouze, Auteur: Severine45,

    fucking par une séance de léchage qui me fit oublier la légère douleur. Florian pris ma tête entre ses mains, me tira à lui pour me mettre à quatre pattes sur le lit et m’incita à le sucer. Ce fut la fin de la « pause » et le top départ de la deuxième manche car, derrière moi, Laurent en profitant pour me sodomiser directement en me disant : - C’est pour votre bien, votre chatte doit être un peu sensible Ce n’est pas faux, mais à la manière dont il me ramone le fion, celui-ci allait bientôt être aussi douloureux ! Il me défonce, laisse sa place à Antoine qui tape dedans avec la même ardeur mais s’égare aussi un peu dans ma chatte. Et à nouveau Laurent prend la place et m’encule puissamment. Je voudrais dire que c’était violent, douloureux, que j’ai souffert Mais à la vérité, j’ai pris un pied d’enfer à être baisée comme une chienne, comme un objet. Alors que Laurent est dans mon cul depuis un moment, il se penche vers moi, me chope les seins et me relève vers lui. Le fait de me redresser ainsi change progressivement l’orientation de mon bassin et la sensation que me procure la sodomie. C’est plus intense, mais plus jouissif également Je suis maintenant presque entièrement redressée, le cul à peine tendu vers l’arrière, et Laurent peut du coup m’embrasser le cou et me mordiller le lobe de l’oreille tout en me ramonant le fion. Antoine et Florian, en face de moi, profitent de mon corps ainsi exposé : ils m’embrassent, jouent avec mes seins en les léchant, les palpant, les ...
    mordant, ils caressent mon sexe, branle mon clito Bref, ils s’occupent de moi comme d’une princesse. Soudain, il m’entraine avec lui en arrière, s’allonge sur le dos et m’écarte les jambes, le tout en restant enfoncé dans mon cul. Il laisse ainsi, en une sorte de « cowboy inversé », la voie libre vers mon sexe. Florian est le premier à s’y précipiter et me prend à nouveau en double tandis qu’Antoine se nettoie la bite dans mon gosier. C’est, cette fois-ci, entre ma chatte et ma bouche que se succèdent les bites, mon cul étant en permanence occupé. Florian laisse sa place à Antoine et me fait lécher sa queue imbibée de mouille, ce qui est bien plus agréable au gout que lorsque que ça sort de mon fion Les doubles se succèdent pour mon plus grand bonheur et celui de mes chers amants. Nous prenons, ensemble, un pied d’enfer et j’ai à nouveau un orgasme pendant cette nouvelle partie. Je soupçonne également les garçons de n’être pas loin de cracher la purée et de profiter de mes fellations maladroites pour faire redescendre la pression. Rapidement, Laurent exprime sa volonté de bouger car la position lui est inconfortable. Je me réempale donc sur Florian en cowboy « classique » pendant que Laurent et Antoine s’occupent de mes fesses. Les corps s’emmêlent avec une fluidité étonnante pour passer d’une position à l’autre. Il n’y a pas d’hésitations, de quack ou de malaises Je suis tellement excitée que je prends les devants, que je les invite à s’échanger leur place, que je me lubrifie ...
«1234...»