1. Les lettres d’une libertine – Hôtesse de caisse pour Intermarché (1/1)


    datte: 12/02/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Breizfrissons, Source: Hds

    vers son orgasme. Puis ma bouche, mes narines furent envahies de sperme, de cette odeur si forestière à mon sens, presqu’originelle. J’ouvrais grand la bouche pour en recevoir le plus possible sur ma langue. De nouveau cette quantité incroyable, comme s’il n’avait pas joui depuis plusieurs jours. Un doigt pris soin de tout racler vers ma bouche, remontant les coulures depuis mes joues, voire ma nuque vers ma bouche et m’offrir l’intégralité du don viril. Celui-ci était encore meilleure que la première fois, onctueux et d’un gout plus subtil de musc animal. On me releva sans plus attendre, et je fus mise à genoux. Le sexe à peine moins dur me réinvestit. Je peux dire que les minutes qui suivirent furent intenses. Les deux corps claquaient fortement l’un contre l’autre, j’étais marteau-pilonnée et le gras du postérieur subissait une pluie de claque d’excitation et mes oreilles une pluie de mots orduriers. Si je subissais ? Oui bien sur ! Mais l’étrange sensation d’être sa femelle ne me déplaisait finalement pas du tout. Je comprenais aisément sa montée d’excitation, sa tension de mâle en rut qui s’accouple avec une femelle qui montre sa disponibilité. Car j’étais très disponible ce jour là et mon envie devait se ressentir ? c’est non d’avance ! ». Depuis, je repense souvent à mon chef de rayon. A écrire ces mots, j’ai le souvenir ému de son goût qui me monte en bouche. Un vrai plaisir !
«1234»