1. Les enchères


    datte: 12/02/2018, Catégories: Dans la zone rouge, Auteur: Laure60,

    embrasser son torse puis son ventre pour finir par ses cuisses et son sexe. <<tu es insatiable, une vraie sangsue>>. <<tu n'aimes pas>>. <<si mais j'en avais assez>>. <<tu mérites plus, laisses toi aller>>. Tout en embrassant son ventre je caresse puis masturbe sa queue ramollie, il me faut un certain temps pour le faire rebander mais je suis obstinée et j'arrive à un résultat puis je lui fais une nouvelle fellation avec des aller-retour rapides de ma bouche sur sa verge. Il recommence à masturber sans ménagements mon clitoris qu'il sait maintenant être mon point faible. Nous nous acharnons moi sur sa queue avec ma bouche et lui sur mon clitoris avec ses doigts, le plaisir ne tarde pas à remonter dans mon ventre et quand je suis à la limite de jouir je me déplace et me mets à califourchon sur lui les jambes de chaque côte de son corps. Je m'empale sur son pénis et commence des mouvements de haut en bas pour faire coulisser son membre dans ma chatte, il donne des coups de reins pour m'accompagner les doigts agrippés à mes tétons qu'il tord et étire. Le plaisir que je ressens ne baisse pas au contraire et comme il s'active en même temps que moi j'atteins encore l'orgasme et je me couche sur lui son pénis toujours en moi. Il ...
    m'embrasse puis je recommence à remuer sur lui jusqu'au moment ou il me couche sur le dos et me repénètre allongé sur moi. Ses coups de reins sont violents, j'essaie de bouger en harmonie avec lui mais c'est difficile de suivre son rythme. Notre étreinte dure longtemps et que je jouisse ne perturbe ses coups de boutoir. Comme le plaisir ne baisse plus dans mon ventre j'ai encore un orgasme avant qu'enfin il ne se soulage dans mon vagin. Il se couche sur moi en soufflant puis après avoir un peu récupéré il s'allonge sur le lit. <<je n'en peux plus, cela fait longtemps que je n'avais pas fait l'amour comme ça>>. <<si tu es satisfait de moi c'est le principal, c'est ce que je voulais mais j'aurai préférée avoir moins d'orgasmes>>. <<pourquoi c'est un plaisir de te voir jouir>>. <<parce que le plaisir c'est toi qui devait l'avoir aujourd'hui pas moi>>. <<c'est mieux quand le plaisir est partagé>>. nous nous lavons puis il prend des boissons dans le mini bar et nous buvons en parlant. Rhabillés nous quittons l'hôtel et nous nous séparons après un dernier baiser. André m'a raconté que Alain ne tarissait pas d'éloges sur moi et souhaitait que dans l'avenir ils m'invitent pour une de leurs manifestations. Mais pour moi une fois cela suffit.
«12...4567»