1. Service clients (22)


    datte: 13/02/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Auteur: Kulhwch, Source: Xstory

    JOUR 36 J’étais en déplacement mardi et mercredi, avec des réunions particulièrement prenantes. Inévitablement, un tas de dossiers à traiter m’attendaient en arrivant ce jeudi au bureau. C’est donc avec une concentration totale que je me suis adonné au travail, en enlevant de mon esprit ma soumise préférée. Pourtant, elle s’insinua dans mes pensées malgré elle lors d’un rendez-vous de travail avec Karine l’après-midi, dans mon bureau. A la fin de notre entretien, je tentai une approche. « Tu te souviens de ce que je t’ai dit il y a une dizaine de jours à propos de Gaëlle ? » « Oui, bien sûr. Pourquoi ? » « Es-tu disponible ce soir après le travail ? » « Ce soir .non, je n’ai rien prévu de spécial. » Ses sourcils se rehaussèrent, et elle prit un air interrogateur sans oser formuler sa question. « Dans ce cas, pars tôt, un peu avant l’heure normale. Prends ce double de clef de mon bureau - il sera fermé – et reviens sans frapper une bonne heure plus tard et le plus discrètement possible. Tu auras une bonne surprise » « Tu peux m’en dire plus ? » « Tu verras, tu verras Ah, mets-toi une jupe et de préférence rien en-dessous, tu comprendras pourquoi tout à l’heure» Elle me regarde éberluée mais ne sait pas quoi répondre, aussi elle se tait. Une fois qu’elle a quitté mon bureau, j’envoie un SMS à Gaëlle pour la prévenir de venir me voir à la même heure que la semaine dernière, sans lui imposer cette fois la reptation, puisqu’elle s’était tenue à distance et sans broncher depuis. ...
    Elle lève la tête après avoir pris connaissance du message et acquiesce discrètement en regardant dans ma direction et en opinant une fois. Je passe le reste de l’après-midi à traiter des dossiers courants et à répondre à des sollicitations de conseillers plus ou moins urgentes, tout en regardant régulièrement l’heure tourner. Lorsque les employés commencent à défiler devant mon bureau, je me borne à les saluer de la tête et je n’ai qu’une hâte : que le dernier s’en aille pour que les festivités commencent. J’avais eu une semaine chargée et j’avais besoin de me détendre. Ca tombait bien : Gaëlle était toute disposée à me la procurer ! Enfin, elle se présente à ma porte en toquant discrètement. « Entre et ferme la porte à clef, comme la semaine dernière » « Oui, Maître » me répond-elle d’un ton décidé. On dirait qu’elle est n’attendait que ça et qu’il lui tardait également. Je me dois de freiner un peu ses ardeurs. « Présente-toi devant moi » Elle se positionne devant mon bureau, les mains dans le dos et les jambes bien écartées, légèrement cambrée, dans une pose digne d’une soumise avide de plaire à son maître. « Sais-tu pourquoi je t’ai fait venir ce soir ? » « Oui, Maître » « Hé bien ? » « Pour que je vous satisfasse » « C’est tout ? » « heu .pour que vous m’utilisiez comme bon vous semble ? » « Sois un peu plus précise » « . » « Hé bien ! Tu n’es pas trop loquace pour décrire notre dernière rencontre dans ce bureau! Aurais-tu besoin que je te rafraîchisse la mémoire à coup ...
«1234...9»