1. Nantes


    datte: 13/02/2018, Catégories: fh, jeunes, prost, grossexe, pénétratio, init, historique, inithf, Auteur: Sarah, Source: Revebebe

    rien faire ? Enlève au moins tes habits, que je puisse juger par moi-même de ce dont on m’a parlé. Loïc s’exécuta maladroitement et fut bientôt nu comme un ver.— Bon sang de bon sang ! s’exclama la prostituée qui n’était pourtant pas une novice. Si tu sais te servir d’un tel engin, il se peut que ma longue attente soit enfin terminée. Loïc, que la taille de son sexe avait toujours complexé, fut touché par ce compliment. Mais l’espoir qu’elle mettait en lui, lui mettait la pression et il ne bandait toujours pas. Pourtant, il la trouvait belle, assise sur le bord du lit. Ses seins lourds, les premiers qu’il voyait, le subjuguaient. — Tu peux les toucher si tu veux, lui proposa-t-elle en voyant son regard fixé sur ses appâts. Il tendit les mains vers sa poitrine et laissa échapper un soupir d’aise lorsque ses doigts entrèrent en contact avec la peau douce. La Marie, de son côté, profita de la position pour découvrir à son tour le corps du jeune homme. Son sexe volumineux l’impressionnait réellement. Ce n’était pas tant la taille, qui était certes au-dessus de la moyenne mais sans exagération, que l’épaisseur du mandrin. Alors que son érection commençait à peine à se développer, la prostituée ne pouvait déjà plus la contenir dans une seule de ses mains. Elle la prit donc entre ses dix doigts et entama une lente masturbation ; et peu à peu le sexe gargantuesque se gorgea de sang jusqu’à devenir raide comme un morceau de bois. — Sainte Mère de Dieu, jura-t-elle, tu es bâti tel un ...
    bœuf. Que faire avec un engin pareil ? Elle dut se contenter de donner quelques coups de langue, ne pouvant emboucher même le gland seul. — De toute façon, tu m’as l’air d’avoir toute ta vigueur, estima-t-elle. Prions pour que tu ne me déchires pas. Elle se positionna à quatre pattes sur la couche et fit signe à Loïc de se placer derrière elle. — Rentre en douceur, sinon tu vas me tuer. Loïc, tremblant de désir et plein d’appréhension, s’agenouilla derrière son initiatrice. Il chercha la bonne position, sans succès. La Marie, passant un bras entre ses cuisses, se saisit de l’énorme pénis et le plaça au bon endroit. Loïc entama aussitôt un mouvement de va-et-vient qui le fit éjaculer alors que son gland se trouvait pour moitié à l’extérieur. La femme voulut pester contre cette précocité malvenue, mais n’en eut pas le temps. Le garçon, que la jouissance ne faisait pas débander, ne changeait pas de rythme et sa semence jouant le rôle de lubrifiant, il pénétra peu à peu sa partenaire. Surprise, cette dernière se laissa faire. Les mouvements du garçon étaient désordonnés et maladroits, mais le volumineux gourdin la possédait complètement et commençait à faire son effet. Enfin, elle le sentit buter au fond de sa paroi. Elle avait l’impression d’être écartelée de l’intérieur, presque déchirée, mais sans douleur. Au contraire, elle avait une sensation de picotements dans son ventre, très agréable. Elle eut alors une lueur d’espoir. C’est à ce moment-là que Loïc déchargea une nouvelle ...