1. Christiane (1)


    datte: 13/02/2018, Catégories: Divers, Auteur: Alexthegreat, Source: Xstory

    Je m'appelle Julien, j'ai 27 ans et j'avoue être comblé par la vie : J'ai une bonne situation professionnelle (architecte) dans laquelle je m'épanouis complètement. Côté vie privée ça va très bien aussi. Mon physique de grand brun ténébreux aux yeux clairs m'a toujours assuré une certaine réussite dans mes affaires de cœur. Je suis actuellement en ménage avec Annabelle. 30 ans, avocate, grande, brune et toujours habillée très sexy tailleurs, jupes courtes et talons aiguilles. Au lit notre entente est excellente. Elle me satisfait pleinement pour autant j'admets ne pas être épris d'elle au point de ne plus regarder les autres filles. Je ne suis pas insensible à une jupe dans la rue ou un ardent regard. Je ne l'ai encore jamais trompée pourtant j'avoue avoir eu envie de céder à quelques occasions. Un jour elle m'a demandé de l'accompagner dans un magasin branché du centre qui organisait une soirée spéciale pour ses clients les plus fidèles. Elle m'attendait à l'entrée. Le climat était plutôt frisquet de fait, elle portait un long manteau qui laissait juste apparaître ses longues jambes fines et ses talons hauts. Elle n'était pas seule ce soir là. Elle avait aussi convié sa mère à la soirée. Christiane était une version d'Annabelle en plus âgée. Même visage, mêmes magnifiques yeux bleus, même silhouette longiligne. Seuls différaient ses cheveux courts teints en blonds et surtout une tenue vestimentaire beaucoup plus sexy. Ce soir là elle portait une veste ample plus courte ...
    qui ne laissait apparaître que ses jambes. Cela donnait l'impression qu'elle ne portait rien en dessous. Entre nous ça été le flash tout de suite. Nous ne nous étions jamais rencontrés. Juste parlés au téléphone une fois ou deux. Annabelle me parlait d'elle de temps en temps mais sans plus de détails. L’entente n’était pas formidable entre elles deux. Je sais juste qu'elle avait 58 ans mais qu'elle ne les faisait pas, ce qui est vrai, qu'elle vivait seule, elle avait divorcé deux fois et avait beaucoup de succès auprès des hommes. Peut-être trop aux yeux de sa fille : une vraie croqueuse d’hommes. Je comprenais aujourd'hui pourquoi. Nous avons sympathisés au cours de la soirée et elle m'a totalement subjugué. Je suis tombé amoureux d'elle, de sa beauté, de son corps sexy et de son assurance de femme mure. De surcroit, elle avait envers moi une attitude clairement intéressée. Elle ne me quittait pas des yeux et profitait de toute occasion pour me toucher la main, le bras ou l'épaule. J'en aurais été gêné si moi aussi je n'avais pas eu une certaine attirance pour elle. Seule Annabelle ne voyait rien. A partir de ce soir là, elle a envahit mes pensées. Pendant les jours qui suivaient je ne pensais plus qu'à elle je voulais la revoir. A tel point que j'en délaissais Annabelle. Complètement obnubilé par Christiane, j'ai alors tout risqué. Faisant fi de notre différence d'âge et du fait que qu'elle est tout de même, la mère de ma copine je l'ai invité à sortir. Sans en parler à ...
«1234»