1. Christiane (1)


    datte: 13/02/2018, Catégories: Divers, Auteur: Alexthegreat,

    Annabelle, je l'ai appelé et lui ai proposé un restaurant. J'avais sous entendu qu'Annabelle serait là, qu’elle souhaitait resserrer les liens et que je voulais lui faire cette surprise. J’avais prévu de lui dire qu'elle avait du décommander à la dernière minute prise à son travail. Le plan était parfait et me permettait d'avoir une issue de secours au cas où. Christiane ne m'a posé aucune question quant à l'absence de sa fille. Dès mon appel elle avait compris que je la draguais. Elle appréciant mes efforts et avait décidé de jouer le jeu. Je ne m'étais pas fait d'idées, notre attirance était bien partagée. Malgré son âge, elle était terriblement sexy. Talons hauts, mini jupe et décolleté affriolant. Dans la salle du restaurant, tous les mecs l’ont bien remarqué. Assise en face de moi, elle exposait à ma vue l'échancrure de sa poitrine de rêve chaque fois qu'elle se penchait. C'est sans doute une des plus belles femmes avec qui je suis sorti. Au restaurant nous avons beaucoup parlé. Dans les rares moments de silence, nous restions de longues secondes les yeux dans les yeux. Mon désir pour elle était de plus en plus fort et surtout je sentais qu'il était réciproque. Plus tard je l'ai raccompagnée chez elle bien accrochée à mon bras. Devant sa porte, comme une évidence, elle m'a invité à entrer chez elle. Je n'ai pas hésité une seule seconde. Je n'attendais que cela. Mais sans savoir ou cela nous conduirait, j'étais conscient qu'en le faisant je mettais mon couple en ...
    danger. Elle m'a invité à m'asseoir sur un fauteuil du salon. Autour, la déco était sobre mais assez ancienne mode. Des bibelots, des photos ou je reconnus Annabelle, sa sœur ainée et ses enfants. Elle est revenue de la cuisine avec les boissons, ses talons aiguilles claquaient sur le parquet. Elle s'est assise sur le canapé d'en face en croisant les jambes. Dans cette position sa jupe remontait très haut et on devinait l'arête de ses bas. Je commençais à bander très fort. Considérant que j'avais fait le premier pas en l'invitant, j'ai fait le vieux briscard et feint de rester de marbre. Elle a du le percevoir et a pris l'initiative. Elle m'a fait un numéro vieux comme le monde : Prétextant qu'il faisait chaud et m'a demandé si cela me gênait si elle se mettait à l'aise. Ainsi, sans plus de cérémonie et sans même attendre ma réponse, elle retira son chemisier et le posa sur une chaise. Elle se tourna vers moi s'affichant en soutien gorge. L’appel ne pouvait pas être plus clair. Au moment ou elle s'est rassise, j'ai posé ma main sur ses genoux et est commencé à lui caresser les jambes. Voyant qu'elle ne protesta pas j'ai avalé une gorgée du porto qu'elle m'avait servi et suis alors allé m'asseoir à coté d'elle pour être plus près. Nous nous sommes embrassés. — Je me demandais quand tu te déciderais. Me dit-elle alors. Sans rien dire je continuais à l'embrasser et à la peloter remontant ma main vers l'intérieur des ses jambes jusqu'à l'endroit de ma convoitise que je découvris bien ...