1. Lucile, une élève qui apprend vite.


    datte: 13/02/2018, Catégories: Entre-nous, Les femmes, Auteur: Godot, Source: Hds

    Tout d'abord, sache que la poitrine est une zone érogène à ne jamais négliger. Fais preuve de légèreté, avec un doigt léger comme une plume, n'hésite pas à humidifier tes doigts. Mais... Le mieux est que je te le montre, donc... Tu veux bien enlever ton t-shirt ? Elle hésita quelques secondes, puis, elle finit par enlever le haut ainsi que son soutien gorge. Je pus alors voir sa très jolie petite poitrine. Elle commença à se caresser les seins mais devant ses gestes maladroits, je lui demanda si je pouvais les lui caresser pour lui montrer comment faire. Devant sa réponse affirmative, je commençais à lui prodiguer des caresses douces, au bout de quelques secondes, elle commençait à se mordiller la lèvre inférieure. - Alors, ça t'as fait du bien ? - Oh oui, mais... - Mais quoi ? - J'aimerais bien voir votre poitrine madame. J'étais ravie de sa demande, je baissais ma robe assez suffisamment pour laisser apparaître ma poitrine et j'enlevais ensuite mon soutien gorge. Lucile semblait subjugué par mes seins. - Ils sont bien plus gros que les miens ! - Tu veux les toucher ? Lui demandais-je en espérant qu'elle accepte. - Vous êtes sur ? - Puisque je te le propose. Elle avança tout doucement ses mains jusqu'à enfin à atteindre mes seins qu'elle caressa sans retenue. Au bout de quelques secondes, je fus alors très surprise de voir l'une de ses mains effleurer son sexe. Je me disais qu'il y avait moyen d'aller beaucoup plus loin avec cette magnifique jeune femme, surtout que l'idée ...
    d'apprendre le sexe à une fille inexpérimentée m'excitais terriblement. - Veux-tu qu'on aille dans ma chambre pour que tu puisses continuer à explorer nos deux corps ? - Oui, je vous suit ! Arrivée dans ma chambre, je fermais la porte. Après l'avoir fermée, je me retournais elle me regardait avec des yeux remplies de désir, je m'avançais vers elle et l’embrassa. C’était un baiser d’une incroyable douceur. Nos langues se cherchaient, se trouvaient, et se mêlaient. Je mordillais ses lèvres, les léchais. C’était vraiment un baiser d’une sensualité inouïe. J'étais comme sur une autre planète en embrassant cette jeune femme qui découvrait le sexe. J’en avais envie encore et encore. Elle se mit tout à coup à me sucer un téton qui se dressait à m’en faire mal, elle le titillait du bout de sa langue et l’aspirait entre ses lèvres. Il était temps de passer à l'étape supérieure. Je l'allongea sur mon lit, la sentant très stressé, je lui dit que si elle le souhaitait, on pouvait en rester là mais elle me rassura en me répondant par un non ferme. Du coup, je glissais ma main entre ses cuisses, reprenant le baiser, avec plus de passion cette fois-ci. Sa petite culotte était toute mouillée, je me mise alors à caresser doucement son sexe à travers le vêtement. Je fis ensuite glisser la culotte le long de ses jambes fines, et elle finit le travail en la poussant au fond du lit. J'embrassais sa peau avec fougue, ne cherchant plus vraiment à me contenir, je pris le premier sein dans ma main, le ...