1. Lucile, une élève qui apprend vite.


    datte: 13/02/2018, Catégories: Entre-nous, Les femmes, Auteur: Godot,

    pétrissant doucement, caressant le téton du bout de ma langue, puis, enfin pleinement, le suçant. Elle gémissait vraiment. Je fis ensuite jouer son clitoris entre mes doigts, lui procurant son premier orgasme, contractant son sexe sur mes doigts, me serrant contre elle. Je cherchais sa bouche, je l'embrassais encore et encore, avec tellement de fougue que j'en eu le souffle coupé. Je sentais qu'elle n'avait enfin plus aucune retenue avec moi. Elle se releva et commença à me lécher les seins, chacun leur tour. Pendant ce temps, je lui plaça l'une de ses mains sur mon sexe qui demandait qu'une chose, qu'on s'occupe enfin de lui. Nos mains caressaient le corps de l’autre comme si nous étions amantes depuis toujours. - Oui, vas-y branles moi ! Fais moi jouir ! Me disait-elle sans aucune retenue. Je mouillais tellement que ma cyprine passait vers mes fesses, je finis par jouir à mon tour. Après quelques secondes qui nous permirent de reprendre notre souffle, je la fit se ré-allonger sur mon lit. Puis, je me mis en positions sur elle. Je fus la première à atteindre sa chatte avec ma langue. Je trouvais que sa cyprine avait un goût extraordinaire. Je léchais ce que je trouvais, particulièrement son clitoris. De son côté, elle fouillait également avec sa langue. Elle commença par le clitoris, puis le vagin. C'était bon d’avoir son sexe sur ma bouche, comme c'était bon d’avoir sa bouche sur le mien. Nous gémissons sans aucune pudeur. - Tu as un gode ? Sa question me surpris autant ...
    qu'elle me fit plaisir, en guise de réponse, je me leva pour aller le chercher, une fois de retour, je lui tendit le gode tout en me plaçant en levrette. Je la vit faire une fellation à mon gode avant qu'elle ne me l'enfonce lentement dans mon vagin qui s'ouvrait seul. C’est elle qui devenait la meneuse du jeu. Elle me surpris même lorsque, tout en continuant à me pénétrer avec le gode, elle entra plusieurs doigts dans mon cul. D'habitude, je n’aimais pas particulièrement cela, pourtant elle me donna une série d’orgasmes que je n’avais jamais eus. Quand nous nous retrouvons cote à cote sur le lit, c'est elle la première qui me masturba fort bien. Après un baiser plus long que les autres, elle retourna vers mon bas ventre, elle me mangeait toute la chatte. Je sentais que je lâchais une bonne quantité de cyprine. Je serrais sa tête entre mes jambes de peur qu'elle arrête. Je dois bien avouer que l’élève se montrais supérieure à la maîtresse. Lucile m'ayant donné tant de plaisir, je voulais absolument conclure cette partie de jambe en l'air en lui donnant un ultime orgasme. Je la coucha sur le lit, les jambes ouvertes pour que je puisse mettre ma tête sur sa chatte. Je ne passais pas par la masturbation. Ma langue seule suffirais pour la contenter. Je commençais bien en bas, en léchant son cul. Je tendais ma langue pour qu’elle entre un peu dans son cul. Elle gémit souvent jusqu’à un orgasme rapide. Ma langue ressortit pour aller dans son puits. Je savais où trouver son point G. ...