1. Rencontre avec Max


    datte: 13/02/2018, Catégories: fh, hplusag, extracon, forêt, voiture, douche, Oral, Oral, init, Auteur: Max et Caro, Source: Revebebe

    Tout d’abord je me présente. Originaire du sud de la France, je m’appelle Caroline, j’ai 19 ans, blonde aux yeux verts, petit gabarit, 1,60 m pour 45 kg, sportive. Très mignonne si j’en crois mes amis et ex-petits amis. Beaucoup d’ex car souvent larguée à cause de mon obstination à vouloir rester vierge pour l’amour de ma vie. À mon dix-huitième anniversaire, mes parents me mettent la pression afin que je passe mon permis de conduire. Étudiante en prépa infirmière, j’allais quitter la région et il me faut donc être autonome pour aller et venir entre l’école et chez papa, maman. C’est un beau jour de printemps que maman m’emmène à l’auto-école du quartier pour m’inscrire. Nous sommes reçues par la gérante de l’établissement, très accueillante et très souriante qui me propose différents forfaits et nous présente par la même occasion les deux moniteurs de conduite chargés des leçons. Mon regard croise celui de Max, le plus jeune des deux. Un homme au physique plutôt banal, le genre de mec sur lequel on ne se retourne pas. 1,80 m, quelques kilos en trop, cheveux châtain clair mi-longs, une barbe plus que naissante, mais avec des yeux d’un bleu, légèrement teintés de taches vertes captivant. Je sais que c’est lui que je veux comme moniteur, il m’inspire la confiance et aucun risque que je sois distraite par lui et il faut dire que l’autre moniteur la cinquantaine, dégarni, a une vraie tête de con (je suis méchante). La première partie de mon apprentissage, le code, est une ...
    vraie galère. J’enchaîne cours sur cours jusqu’à épuisement. Ma seule « récompense » est le bonjour jovial de Max qui ne m’attire toujours pas, mais avec son regard ça devient électrique. Les vacances d’été arrivent à grand pas et je passe mon code avant que mon auto-école ne ferme ses portes deux semaines. Je viens programmer mes heures de conduite, Max est là, il me gratifie d’un superbe sourire en me félicitant pour l’obtention de mon code et me donne rendez-vous à la reprise. C’est deux semaines me paraissent interminables, je me languis de conduire maintenant. Il y a toujours un ou deux copains qui veulent me montrer comment conduire, mais c’est juste pour espérer voir la couleur de ma petite culotte. Le jour « J » arrive enfin. En cette mi-août, il fait encore très chaud et j’opte pour un petit short et un débardeur, les cheveux attachés et c’est parti. J’arrive devant l’auto-école avec une certaine appréhension tout de même, je flippe même carrément. Je vois Max qui arrive l’air décontracté toujours avec le sourire et ses yeux. Une fois dans la voiture, seule avec Max, je m’aperçois que cet homme de 34 ans est non seulement super sympa, mais il fait preuve d’une extrême patience, prenant le temps tout m’expliquer correctement.Je suis avec le meilleur moniteur au monde, pensai-je (aujourd’hui je le pense plus que jamais). La première leçon passe à la vitesse de l’éclair, présentation du véhicule, conduite juste avec le volant. Fin de la leçon, on se fixe le prochain ...
«1234...»