1. Marina et ses cousins (4)


    datte: 13/02/2018, Catégories: Partouze, Auteur: santiano33, Source: Xstory

    Je suis à présent en train de mettre en place ma petite vengeance personnelle, rien de trop sévère, ni méchant, mais je pense faire juste ce qu’il faut pour soulage ma conscience et mettre un terme définitif à ma relation avec cette famille. Je ne vous l’ai pas encore décrite, mais Chantal, c’est le genre de femme un peu fatale. Une belle brune d’environ un mètre soixante-dix, une paire de seins d’une générosité sans nom, je pense à un cent dix F faciles et puis elle a un fessier disons-le assez ferme visiblement. Nous regardons autour de la voiture pour éveiller aucun soupçon, ce lieu reste tout de même un coin un peu coquin de la région où les couples infidèles et les routiers cherchent à trouver un peu de chaleur humaine. Nous nous mettons donc à l’arrière du monospace, puis je commence une première approche avec mes lèvres, je commence à l’embrasser, mais elle semble hésitante. Me fais part de son inquiétude concernant notre différence d’âge, mais aussi de l’acte d’adultère qu’elle va commettre avec moi. Effectivement, un petit détail peut paraître dérangeant puisqu’elle est mariée. Il me semble même qu’elle est la mère d’un des cousins incestueux. Puis, j’insiste en lui disant qu’il est toujours sympa de se faire du bien, surtout avec un jeune homme comme moi. Je la vois bougonner en regardant par la fenêtre. Je tente de la prendre par l’épaule pour la rassurer, je me rapproche même pour lui faire quelques caresses sur la partie nue de son dos et sur le bras. Je ...
    vois bien qu’elle ne reste pas insensible puisqu’elle a la chair de poule. Je sens que je ne suis pas très loin de la faire craquer. Puis, tout à coup, elle tourne son visage en ma direction, j’en profite alors pour l’embrasser de nouveau. Sauf, qu’à cet instant, elle ouvre sa bouche pour m’offrir sa langue, nous jouons ensemble pendant une bonne minute, à tel point que la salive coule sur le haut de sa poitrine généreuse. Son excitation monte au fur et à mesure de nos baisers, je mets ma main sous son débardeur, je touche dans un premier temps son ventre puis je remonte lentement, mais sûrement en direction de ses gros seins. Je les malaxe, je les caresse, puis je lui enlève ses deux barrières de vêtements. Elle est à présent là, à côté de moi à demi-nu. Elle s’allonge légèrement sur le dos, je me positionne entre ses jambes, et je me mets à jouer avec ses énormes seins. Je les embrasse, je mordille ses tétons qui pointent maintenant fièrement. Elle commence à pousser des petits gémissements de plaisir. Et moi de mon côté, j’ai une bosse énorme qui est apparu dans mon pantalon. Je m’assois, pour libérer ma verge, Chantal commence à me masturber, puis se positionne à quatre pattes pour me faire une fellation que je décrirai volontiers d’anthologie. On peut sentir ici, toute l’expérience d’une femme de quarante-cinq ans. Je pourrais presque dire que je suis en extase. Elle est toujours à quatre pattes lorsque j’aperçois à la fenêtre l’ombre de deux hommes qui se masturbent, ...
«123»