1. Un soir d'été (1)


    datte: 13/02/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: Mateurman,

    Comme toutes mes histoires, celle-ci est totalement vraie. Durant un été des années 80, ma copine et moi avons passé la soirée chez sa cousine (la même de l'histoire "comment je me suis fait sucer pour la première fois") dans le jardin de la maison familiale de cette dernière. Son copain été bien sur là. Nous avons joué à des jeux innocents (cartes, scrabble etc.), car si le jardin est grand, les fenêtres de la maison donnent dessus, et il ne nous était pas possible de faire autre chose, pas certains que les parents auraient appréciés... Les heures passaient et la nuit devenait plus sombre, et le jardin de plus en plus noir, car seules les lumières de la rue l'éclairaient. Fait rare, ma copine portait une robe d'été légère, et ample (important pour la suite). Aussi, je profitais du peu de luminosité pour lui caresser les cuisses discrètement sous la table. Évidemment, mes caresses se faisaient de plus en plus hardies, et je glissais doucement mes doigts sous sa culotte. A plusieurs reprises, elle m'a fait comprendre que ça la gênait. Mais moi, bien sur, je n'en tenais pas compte, et je ne risquais pas, vu l'état d'excitation dans lequel j'étais. Vers 1h du matin, la cousine annonce qu'elle va se coucher, son copain fait de même. Ma copine allait se lever, et je lui susurre dans l'oreille (non, restons encore quelques minutes). A ma grande surprise, elle dit à sa cousine "allez-y, nous, on reste encore". Nous voilà seuls dans le jardin de la cousine, enfin. Assis sur le banc ...
    de pierre, nous commençons à nous embrasser, à nous caresser, et je profite du fait que qu'elle soit en robe pour la doigter, ce qui est loin de la laisser insensible. Elle plonge sa main dans mon jean et me caresse la bite de façon insistante. Et puis, elle déboutonne mon pantalon, sort mon sexe, et aussi sec, le prend dans sa bouche (depuis qu'elle a goûté à la fellation, ma copine en était folle, pour mon plus grand bonheur). Pendant qu'elle me suce, je lui descends à mi-cuisse sa culotte, ce qui est bien plus simple pour la caresser. Son excitation était à son comble, la voilà qui prend la direction des choses. Elle retire sa culotte entièrement, m'allonge sur le banc, puis passe une jambe par dessus moi. Elle me prend la bite, et s'empale dessus. Nous commençons a faire des va et viens, enfin, surtout elle, moi, je suis allongé sur le dos. Et puis d'un coup, nous attendons une voix qui nous dit "hé, les jeunes, il va falloir aller se coucher".... C'est la mère de la cousine, nous n'avons pas fait attention, et nos gémissements nous ont trahi. Elle était à quelques mètres de nous, mais heureusement, avec la robe de ma copine qui était posée en corolle sur nous et le peu de lumière, elle n'a rien du voir de ce que nous faisions, mais elle a du comprendre, la position et les gémissements étaient suffisamment explicites. Pourtant, elle ne fait aucun commentaire, et retourne dans la maison. Évidemment, sous la surprise, je débandais immédiatement, et il n'était plus possible ...
«12»