1. Mon nouveau patron (4)


    datte: 16/02/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: coiff78, Source: Xstory

    Ces derniers temps, l'ambiance était un peu tendue au bureau, Stéphanie, l'assistante de direction de mon patron, allait bientôt partir en congés de maternité et aucune information sur son remplacement ne fuitaitStéphanie était dans le camp des quelques collègues qui disaient du mal de moi derrière mon dos, elle adorait critiquer mon style et mon comportement. Mon amie Françoise m'avait rapporté qu'elle avait récemment dit en parlant de moi « Non mais regarde là, elle s'habille comme une pute, elle a vraiment chaud au derrière celle là » ! Ca me laissait indifférente, du moment que je plaisais à mon patron .. Un matin ensoleillé, j'arrive au bureau toute pomponnée, comme d'habitude, j'avais décidé de montrer un peu mes formes et je portais un pantalon très serré qui moulait mes fesses d'une façon adorable. Je portais un petit haut un peu trop court qui laissait apparaître mon ventre bien plat avec son piercing au nombril et je me déhanchais, juchée sur les escarpins rouge que m'avait récemment offert Michel pour mon anniversaire. Je ne me déplace qu'en voiturette, je hais les transports en commun, du coup je n'ai pas de soucis pour m'habiller comme je veux. Et je portais des ray ban, qui , je le reconnais, me donnait au final un beau petit style de pétasse, et plus ca allait plus j'aimais ça. Nous étions en plein rituel de pause café–cigarette avec Françoise, qui me disait en papotant qu'elle trouvait que mon look avait évolué et que j'étais de plus en plus effeminée depuis ...
    que Michel était arrivé, tout en étant convaincue que cela m'allait très bien, que c'était mon style à moi. Mon patron, toujours auréolé de cette autorité naturelle, se joint à nous. « Alors, tout va bien ce matin ? Félicitations Frédérique, j'adore votre style d'aujourd'hui. Une vraie petite starlette de téléréalité ! » Il me dit cela avec un sourire carnassier tout en me dévorant des yeux. Tandis que Françoise se remettait au travail, il en profitait pour peloter mes petites fesses d'une façon insistante. Je le regardais, consentante, pour lui faire comprendre que je commençais à adorer ces gestes déplacés.. Une heure plus tard, il me convoquait dans son bureau. « Humm Frédérique, c'est mon tour de faire une pause, et j'avais envie de vous regarder. Vous avez un visage délicat et je suis littéralement amoureux de votre coiffure, vous vous coiffez comme une fille et j'adore ça ». Je faisais volontairement bouger mes longs cheveux, en minaudant, charmée par ces compliments. Sans me douter qu'une nouvelle « épreuve » allait arriver.. « Dites moi, vous êtes plutôt châtain foncé, c'est ça » ? Il m'offrait en même temps une cigarette que je prenais en un geste élégant, et j'aspirais la fumée en acquiesçant. « Vous n'avais jamais songé à éclaircir de quelques tons, je suis persuadé que cela vous irait à merveille » Il se leva, fit le tour de son bureau et vint derrière moi pour caresser doucement mon opulente chevelure (dont je suis très fière, il faut bien le reconnaître !). Il ...
«1234...»