1. La vie qui va


    datte: 18/02/2018, Catégories: Humour sexuel, Lesbienne, Partouze, Auteur: helene2012,

    Maéva habitait Marseille et nous ne la voyions pas souvent et, à vrai dire, nous ne l’avions vue que le jour de son mariage où elle avait épousé un de nos petits cousins. Pourquoi nous avait-on invités ? Nous ne l’avons su que plus tard quand elle nous a écrit parce qu’elle s’était prise d’amitié avec moi et mon mari. En fait, Maéva s’excusait de nous avoir invité que pour faire nombre parce que leur mariage n’était pas bien vu et que, sans nous, il n’y aurait pas eu grand monde. Quelques années plus tard, elle nous avait téléphoné et quand je lui avais demandé d’où elle appelle, elle m’avait répondu qu’elle est à la gare de Lyon. Ce n’était pas difficile à comprendre qu’il ne nous restait plus qu’à l’inviter et c’est ce que j’ai fait et le soir-même, Maéva a débarqué avec son sac de voyage. - Qu’est-ce que tu fais à Paris, lui ai-je demandé ? Elle m’a répondu qu’elle vient voir pour une place. - Et ton mari, lui ai-je demandé ? - Elle m’a expliqué qu’il s’est fait virer de son travail et qu’il est au chômage. Enfin, ce n’était pas aussi grave que ça parce que sa boîte avait fait faillite. Je l’ai emmenée dans notre chambre d’amis et elle s’est installée puis nous avons pu enfin parler de son état car son ventre et sa poitrine étaient énormes. - J’en suis au huitième mois, nous a expliqué Maéva ! Ça tombe mal… Je croyais bien qu’elle allait se mettre à pleurer mais elle s’est reprise rapidement. - Tu veux voir, m’a-t-elle encore demandé ? Nous étions toutes les deux dans sa ...
    chambre. Maéva a soulevé sa robe et j’ai vu son gros ventre et je me suis aperçue qu’elle n’avait pas mis de culotte. - T’as pas froid, lui ai-je demandé ? - Oh, non, m’a répondu ma nièce ! Pourquoi en mettre puisque ça me tombe tout le temps sur les cuisses ! Une autre raison pour qu’elle ait eu froid était qu’elle était entièrement épilée sur le ventre. - C’est pas difficile, lui ai-je demandé ? Et sans que j’ai eu à lui préciser, ma nièce m’a répondu qu’elle se débrouille puis elle a ajouté en souriant qu’elle n’a jamais supporté d’avoir des poils là. - Ça va avec ton mari, ai-je insisté ? - Oui, ça allait très bien mais, depuis que je suis grosse, c’est plus ça, m’a répondu Maéva ! Au début de mon mariage, j’ai cru que j’avais épousé un lapin ! Il n’arrêtait pas de me tirer, parfois deux, parfois trois fois de suite et j’avais un mal fou à le calmer, a-t-elle ajouté ! - Mais tu étais au courant quand même avant de l’épouser, lui ai-je objecté ? - Oui, mais il voulait que je reste vierge, m’a répondu Maéva ! - Alors, comment faisait-il pour patienter, ai-je insisté ? - Je le branlais, m’a expliqué ma nièce ! Avant moi, c’était lui ! Tu sais, tous les hommes sont pareils ! - Toutes les femmes aussi, ai-je ajouté ! - T’aimais ça, m’a demandé Maéva ? Moi, quand j’ai découvert comment faire, je n’ai plus jamais arrêté ! Tout à l’heure, dans le train, je n’ai pas pu m’en empêcher ! - Je te crois, lui ai-je répondu ! Moi aussi je continue à le faire ! Les maris ne sont pas aussi ...
«1234...»