1. une maman vengeresse (1)


    datte: 20/02/2018, Catégories: Inceste, Auteur: clauda,

    Je me prénomme Robert, mais tout le monde m’appelle Bob, j’ai 19 ans et j’habite chez ma mère et mon père. Mon père a 57 ans, il s’appelle Raymond et est monteur machines-outils et il a un penchant pour l’alcool, tous les jours il rentre émécher et c’est la dispute avec maman. Maman a 54 ans, s’appelle Gaby, elle est souvent déprimée à cause des disputes, elle doit prendre des médicaments pour dormir. Un soir, nous sommes installés dans le salon, on regarde la télévision, moi dans un fauteuil Maman dans le divan, jambes repliées sous elle, elle porte une chemise de nuit en nylon qui laisse percevoir ses auréoles et les tétons. « Bob, ton père n’est encore pas rentré et il est presque 23 heures, veux-tu quelque chose à boire ? » « Oui, une eau minérale, merci. » De mon fauteuil je vois le frigo, maman s’abaisse pour prendre les bouteilles, sa chemise de nuit remonte et dévoile son fessier. « Voilà Bob, ton verre » « Dès que j’aurais bu, je vais aller me coucher, et toi maman, tu vas attendre papa ? » « Ben oui, suis obligée, sinon » « Maman, à demain et bonne nuit, bisous » Je monte dans ma chambre, me déshabille, je dors toujours nu, je me couche. Vers 1 heure du matin, j’entends des cris dans la chambre de mes parents, je tends l’oreille, c’est mon père qui crie. « Salope, tu n’as pas de culotte, c’est pour te faire baiser plus vite, allez, ouvre ta chatte et ton cul, je vais te fister, tu aimes quand je te branle avec ma main dans ta cramouille » « Non, tu as trop bu » ...
    « Ha haha, regarde ma bite, je vais t’enculer et juter dans ton cul » « Calmes-toi un peu, attend 10 minutes, après je verrais » « Ok, je me couche un peu après je te baise partout » Après quelques minutes, j’entends gratter à la porte. « Pfffft, c’est le chat » Je me lève et ouvre la porte. « Maman, que fais-tu là ? » « Ton père est tombé endormi, il a disputé et dit des grossièretés, as-tu entendu ? » « Non, mentis-je » « Mais Bob, tu es tout nu » Je vois son regard se diriger vers ma bite, je fais semblant de rien. « Bob, je peux dormir avec toi ? » « Maman, c’est un lit d’une personne » « C'est pas grave on va se serrer » Je me glisse dans le lit en chien de fusil et maman vient se coller à moi dans la même position. Avec sa prise de médicament, elle ne tarde pas à s’endormir. Difficile de m’endormir avec ses fesses collées à ma bite, doucement je relève la chemise de nuit et je sens la raie de son cul, je commence à bander, je passe ma main au-dessus d’elle, un sein est sorti, je caresse doucement son nichon et roule le téton sous mes doigts. Elle se place sur le dos, l’autre nichon est sorti, j’en profite pour le peloter. Je caresse ses seins et roule les tétons entre mes doigts, elle pousse des gémissements. « Oui Raymond, j’adore quand tu tripotes mes bouts, descend vers ma chatte et enfonce tes doigts » Elle pense que c’est mon père, elle est dans un demi-sommeil, ma main est sur sa chatte complètement épilée, elle écarte les cuisses, sa chatte est dégoulinante de ...
«12»