1. histoire de famille 2/3


    datte: 23/02/2018, Catégories: Première fois, Tabou, Auteur: nectordia,

    Après cette soirée bien arrosée et chaude sexuellement, je pars dans ma chambre pour aller me coucher. Sur le chemin, je crois entendre un bruit de porte qui se ferme doucement. Je me dis que ça doit être mon imagination car j'étais saoul et crevé de mes ébats avec ma tante. Le lendemain matin, j'arrive à me sortir du lit tant bien que mal. J'arrive dans la cuisine pour prendre mon petit déjeuner et j'en profite pour remettre mes souvenirs en place, surtout ceux avec ma tante. Je me pensais seul car tout le monde devait être en cours ou au travail, vu qu'on était un mardi. Je fus surpris à mon retour dans ma chambre de voir que ma cousine était assise sur mon lit en m'attendant. Elle était vêtue d'un top blanc qui laissait voir son soutien-gorge blanc à travers. Elle portait un pantalon noir taille basse qui moulait son fessier et qui montrait le haut de ses fesses. Elle tourne la tête vers moi et me fais un sourire. Je le lui rends et lui demande pourquoi elle n'est pas en cours. Elle : J'ai pas cours le mardi matin, seulement l'après-midi. On m'a demandé d'être là pour toi si tu avais besoin de quelque chose. Moi : J'étais justement en train de me demander où ce trouvait les serviettes de bain. J'ai besoin de prendre une bonne douche. Elle : Attends, je vais te montrer. Elle s'est alors levée et m'a guidé jusque dans la salle de bains. Elle s'est ensuite mis à genoux pour ouvrir le petit meuble sous le lavabo, puis elle s'est penchée en avant pour aller me récupérer une ...
    serviette de bains. De mon côté, je l'avais suivie et je ne perdais pas une miette du spectacle. Mes dernières réticences à la mater se furent envolées lorsque je vis au moment où elle s'est penchée en avant qu'elle ne portait rien en dessous de son pantalon. Instinctivement, j'ai commencé à bander. Elle s'est retournée à ce moment-là pour me tendre la serviette et sa tête s'est retrouvée juste devant mon sexe qui gonflait dans mon short de nuit. Elle est restée ainsi pendant quelques secondes, comme hypnotisée par mon chibre en pleine expansion. De mon côté, j'étais complètement tétanisé par ce qui se passait et je ne vis même pas arriver sa main qui commença à me caresser l'entrejambe à travers mon short de nuit. Je devais certainement encore être sous l'effet de l'alcool de la veille car je n'ai réagis qu'au moment où elle avait entrepris de me retirer mon vêtement. Moi : Arrête! Il faut pas. Elle : Pourquoi? Tu l'as bien fait avec ma mère hier soir. Moi : Tu nous as vu? Elle : Ben ouais. Je me suis même caressé pendant que je vous regardais. Voir maman prendre autant de plaisir avec toi m'a fait décidé. Moi : Décidé de quoi? Elle : Ben d'en prendre avec toi, moi aussi. Elle se leva alors et se déshabilla complètement. Je la voyais dans son plus simple appareil, ses seins pointaient déjà à cause de l'excitation. Sa chatte était entièrement épilée de ce matin, on voyait encore des rougeurs autour de sa vulve. Elle avait de petites aréoles et des tétons assez durs. J'avais ...
«123»