1. Comment je suis devenu vraiment moi (suite 4)


    datte: 24/02/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: papxan,

    Quelques semaines plus tard, ma mère m’emmena voir une amie, Sandra, que je connaissais bien, on la voyait souvent à la maison. Elle aidait les jeunes à trouver leurs voies dans notre société. C’était une des plus belle femme que j’avais jamais vu, visage parfait, hyper féminin, poitrine voluptueuse, tour de taille 34-36. La femme parfaite pour un homme quoi. Ma mère me laissa donc avec Sandra, qui me pris avec elle pour la journée. - Bon, mon cher Julien, que vas t’on faire de toi, ta mère m’a expliqué ton petit souci, commença-t-elle d’un ton apaisant. - Je ne sais pas, tu n’es pas là pour ça ? - Non mon petit, je vais te dévoiler quelque chose que très peu de gens savent, ta mère est une des seule à le savoir et c’est pour cela que nous sommes ensembles aujourd’hui. - Que veux tu dire ? - Eh bien assis toi, ne sois pas choqué, ça ne se voit sûrement pas et c’est voulu, mais je suis une transsexuelle. Je n’en croyais pas mes oreilles, la femme que j’avais toujours admirée pour son physique était en fait une trans ! Devant mon air étonné elle rit doucement. - Eh oui, c’est en autre pour ça que tu es là aujourd’hui avec moi, je vais te demander une chose importante et j’ai besoins je tu y réfléchisse sérieusement avant de me répondre. - Ou… Oui, bégayais-je. - Veux-tu devenir une femme comme moi ou préfère-tu simplement t’habiller en fille de temps en temps ? Oula ! Je ne m’étais jamais posé la question comme ça, mais mon choix fut assez vite fait : - Je veux devenir une ...
    fille comme toi Sandra, je ne me sens pas bien dans ma peau depuis quelques temps, l’autre soir à la soirée chez Marc, je me sentais bien habillé en femme, pour la première fois depuis longtemps j’ai passé une très bonne soirée et surtout j’ai dormis comme jamais ! - Bon, je crois que le choix est fait, tu es sûre de toi quand même, une fois que tu aura choisis cette voie, il n’y aura pas de retour possible, me prévint-elle gentiment. - Oui, aujourd’hui j’en suis sûre, cent pour cent sûre, que vais-je faire maintenant ? - Tu vas commencer un traitement hormonal, ta voix va changer au fil de ce traitement ainsi que ta poitrine va sûrement grossir un peu, tes poils cesseront de pousser et si tout se passe bien, tu seras enfin celle que tu a toujours voulu être. - Ouaw, sans opérations ni rien, juste des médocs ? - Tu pourras, si tu le veux, avoir recours a la chirurgie pour avoir une plus grosse poitrine, mais je trouve que tu as déjà un visage et un corps avec des jolies courbes. - Merci, quand commencera le traitement ? - Je vais appeler un ami médecin, et quand j’aurais l’ordonnance j’irai chercher ce qu’il faut à la pharmacie, et ton traitement pourra donc commencer. - Tu auras tout ça quand tu penses ? - J’appelle mon ami tout de suite, donc normalement tu pourra revenir ici demain en début d’après-midi pour commencer ta transformation. - Rapide… Merci ! Merci beaucoup, lui criais-je en lui sautant au coup. - Hahaha, tu me remerciera plus tard ma belle, dors bien cette nuit et ...
«12»