1. un bel anniversaire


    datte: 25/02/2018, Catégories: Première fois, Auteur: sebmon70,

    Comme chaque année, ma famille se réunit pour fêter les anniversaires du mois de mars lors du premier Week-end d’avril. Dans la mesure où mon père ne compte qu’un frère, et que nous ne voyons plus la famille de ma mère, ce genre de réunion est assez chaleureuse. Je m’entends d’ailleurs assez bien avec mes cousins et particulièrement avec ma cousine Ludivine, qui n’est que de deux ans mon aînée. Ces réunions sont souvent l’occasion pour elle de me taquiner gentiment sur ma qualité de puceau, et cette année encore je suis sûr d’y avoir droit pour mon dix-huitième anniversaire. Il est vrai qu’elle a le beau rôle : elle qui a découvert les joies du sexe… et depuis, sa libido semble particulièrement effrénée. Pour m’émoustiller, elle ne se lasse d’ailleurs pas de me raconter ses prouesses sexuelles, constatant avec un œil narquois, combien mon trouble est grand. Il faut dire que pour l’adolescent frustré que je suis, la simple évocation de pipes goulues prodiguées dans les toilettes de la fac, ou encore de parties de jambes en l’air dans le jardin de ses voisins, déclenche immédiatement une puissante érection. J’avoue volontiers m’être masturbé fréquemment en me remémorant ses récits. Elle m’a même avoué s’être faite prendre en levrette sur le lit de ses parents ! Mais bon, revenons en à nos moutons, ou plutôt à mon dix-huitième anniversaire. Evènement exceptionnel où pas, le protocole familial est quasi-immuable : après les embrassades habituelles, toute la petite famille se met ...
    à table pour opérer, lors de l’apéritif, à la cérémonie de remise des cadeaux. Cette année, comme j’atteins la maturité, je suis particulièrement gâté. Fébrilement, je déballe mes paquets, pour m’arrêter sur celui de ma cousine. Il s’agit d’un lot de bandes dessinées qu’elle a accompagné d’un mot. Intrigué, j’ouvre rapidement l’enveloppe : Cher cousin, ces bandes dessinées ne sont qu’une diversion : pour l’anniversaire de ta majorité, j’ai décidé de prendre ta vie sexuelle en main. Cette carte fait office de bon à échanger contre une bonne petite pipe d’anniversaire. Bisous Ludivine. Aoutch, la surprise est de taille !… - Ca ne va pas Fab ? T’as les joues toutes rouges ? - Hein ? Euh… si, si, c’est bon… t’inquiète pas tonton… Je dois avoir une tête d’ahuri. Ma cousine, espiègle, n’a pu s’empêcher de pouffer. Après un instant de perdition, mon esprit cartésien reprend le dessus : il doit s’agir d’une de ces farces destinées à me tourmenter, sinon pourquoi rirait-elle ?… Malgré tout, la perspective, même utopique, de me faire sucer par cette petite garce libidineuse provoque un gonflement caractéristique dans mon pantalon. Au cours du repas, cette allumeuse ne manque pas de me narguer discrètement, prolongeant douloureusement mon trouble. Tantôt je la surprends suçant goulûment son majeur plein de sauce en me fixant avec défi, tantôt je devine son air lubrique lorsqu’elle lèche son couteau avec application. Loin de se douter de ce qui se trame, ma tante la réprimande pour ses ...
«1234...8»