1. Femme BCBG, escorte, non, pute (105)


    datte: 27/02/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: CHRIS71, Source: Hds

    Un baiser, ses yeux se ferment déjà. J’arrête la chaîne stéréo en passant et je retrouve ma voiture. Je me gare devant chez moi, tout est éteint dans les trois villas, il est minuit trente et la lune me permet de voir assez clair. Fidèles à mon habitude, je veux voir si les petites vont bien. J’arrive dans la cour quand une ombre me fait sursauter. Devant moi, un grand panneau de bois se déplace. La personne, qui le porte, le pose pour aller ouvrir la porte arrière. Celui qui me découvre a aussi peur en me voyant que moi en voyant ce panneau marcher tout seul dans la nuit • Tu m’as fait peur ! • Toi aussi ! • Que fais-tu avec cette table ? • Je la ramène chez Jacky, j’en ai assez de baiser Lison dessus. Depuis qu’elle l’a récupérée même si notre vie sexuelle a retrouvé l’allant de notre jeunesse surtout avec tes amis qui sont en train de dormir après quelques moments intéressants, elle veut que je la prenne qu’en la touchant. J’ignore comment cette déviance l’a frappé, mais elle sera mieux loin de nous chez son propriétaire. J’ouvre la porte et il rentre la table dans la cuisine. • Tu sais que j’ai beaucoup aimé te faire l’amour ! Il avance vers moi en me disant cela, je recule, mes fesses viennent au contact de cette maudite table. • Je t’avais prévenu, une seule fois, recule. Il arrive si prêt qu’il me touche. • Encore une fois, tu as bien vu que Lison aime me voir baisé sans jalousie, nous baisons bien tous les jours avec tes amis. Il me prend un bras et approche sa ...
    bouche près de la mienne. • D’accord ? • D’accord. Nos bouches se trouvent, ma main trouve sa tige dans le slip qu’il a enfilé pour venir ramener l’objet de ses soucis. Il m’assoit sur la table, s’agenouille et me gobe la chatte, il me lèche bien mais bien loin du niveau d’Ophélie. Me lécher représente une étape avant son but, il se relève, ouvre mon corsage et s’occupe de mes seins qu’il gobe un à un. Ma bouche est de nouveau investie, sa langue s’enroule autour de ma langue. Dans le mouvement, il investit ma grotte, il me laboure en empoignant mes hanches, je reçois ses coups de boutoir jusqu’au fond de mon corps. Il sort de moi et prestement me retourne. Il appuie sur mon dos pour que je m’appuie sur la table, mes jambes écartées, mes seins posés dessus, il me reprend et mon plaisir rapidement commence à monter. Ma poitrine est martyrisée sur ce plateau de bois légèrement rugueux. Je sens le sexe de Guy s’emballer, je laisse aller mon orgasme que je sens monter en moi et je commence à chanter mon plaisir au moment où il éclate en moi. Au moment où il sort de moi, la lumière s’allume. • À elle est là, pourquoi tu as emmené ma table ? Je me retourne, Lison est entrée en string et les seins à l’air. Le visage courroucé de mon amie me fait craindre une scène de ménage, me faisant baiser par son mari. • Excuse-moi d’avoir fait l’amour avec ton mari ma Lison ! • Christine, tu peux baiser avec lui quand tu veux mais me reprendre ma table pour te faire sauter dessus me semble incorrect ...
«123»