1. Une soirée entre amis


    datte: 27/02/2018, Catégories: Partouze, Auteur: mazaudier,

    Une soirée entre amis. Il est vingt heures quand Sandrine arrive chez sa belle sœur Léa, afin de passer une soirée entre amis. Sandrine, vingt huit ans, est mariée à Eric, directeur d’une société informatique. Léa a invité quelques amis, qui travaillent pour son frère. Il y a Guy et son épouse Francine, Marc et sa femme Nadine, Néo, superbe métis d’une trentaine d’années, accompagné de sa copine Zora, magnifique métisse de vingt cinq ans, et Lucas, un bel italien. Sandrine, qui n’a rien avoir avec la société de son époux, ne connait aucun des invités. Elle ne sait pas non plus, que le courant entre son mari, et ses cadres passe très mal, et que s’il l’occasion de lui faire un sale coup se présentait, ils ne la laisseraient pas passer. Après un succulent repas, Léa met une série de slow, dans une lumière ambiante. C’est Guy qui se lève en premier, et entraine Nadine ou milieu de la pièce. C’est autour de Lucas inviter Francine l’épouse de Guy. Très vite, Sandrine s’aperçoit que les couples se rapprochent, se collent un contre l’autre, que les lèvres se frôlent. A la fin du slow, les deux femmes vont à la salle de bains. Elles en reviennent au bout de dix minutes, en se tenant par la taille. Si Sandrine avait des doutes, ils s’estompent vite en voyant Nadine s’asseoir sur les genoux de Guy. Sans attendre, il passe une main sous le petit haut, caresse un sein. L’autre main s’est glissée sous la jupe. Aussitôt, Nadine se cambre, jette sa tête en arrière dans un feulement de ...
    plaisir. C’est maintenant autour de Francine de prendre place sur les genoux de Néo, et l’invite à la caresser. Sandrine reste scotchée sur sa chaise. Elle fait mine de se lever pour partir, quand elle est bloquée aux épaules, par deux mains vigoureuse. C’est Lucas, le bel italien. Sandrine est paralysée par la tournure de la soirée. D’autant que Lucas n’est pas inactif. Lentement, il glisse ses mains dans l’échancrure du corsage, et caresse les magnifiques seins de la jeune femme. Vue à ce qu’elle assiste, Sandrine n’est pas surprise de cette intervention et se dérober ne servirai à rien. Soudain, elle devine un corps sous la table, des mains se glisser sur ses cuisses, puis sa culotte descendre le long de ses jambes. « Oh mon dieu, se dit-elle ». Les mains insistent pour écarter les jambes. Un doigt se glisse alors contre la fente épilée de la jeune femme, caresse les lèvres intimes, excite le clitoris, et pénètre la chatte devenue humide. Sandrine pousse sa chaise en arrière pour savoir qui lui donne tant de plaisir, et découvre Léa, sa belle sœur. -C’est toi, dit-elle surprise -Oui ma chérie, répond Léa, on va te faire oublier ton mari ce soir, tu veux ? -Heu…bégaie Sandrine, c’est que… -T’inquiète, poursuit Léa, il n’en saura rien. Sandrine glisse en avant sur la chaise, pour mieux aller à l’encontre des doigts qui la branle. Elle ondule même des hanches. Pendant ce court intermède, Lucas en a profité pour ôter le chemisier de Sandrine, libérant une superbe poitrine. Léa ...
«12»