1. Comment bien se lever le matin ?


    datte: 01/03/2018, Catégories: Anal, Gay, Auteur: mouse57,

    Par une belle matinée hivernale, je me réveille aux côtés de mon amant. Petite présentation : Jérémy et moi nous sommes connus il y a deux ans en jouant au tennis dans le même club. Nous ne savions pas que nous allions aussi pouvoir jouer au pénis… Un jour où je venais réserver un court, je tombe sur Jérémy. Un petit « bonjour en passant » auquel il répond, et je vais badger. En repassant devant lui, je vois qu’il a l’air ennuyé et je lui demande si ça va. Il me dit qu’on vient de lui poser un lapin et qu’il aurait bien aimé jouer. Alors je lui propose de jouer avec moi, ce n’était pas prévu mais j’ai le temps. Après la partie, direction la douche. On se déshabille sans aucune gène, et nos regards se croisent. Apparemment, on a eu la même idée, on a maté nos queues. Il me dit « bel engin » et je lui retourne le compliment. Il faut dire que Jérémy a été généreusement doté : je saurai bientôt que verge appétissante fait 18 par 5. Quant à moi, je me défends avec mes 17 par 4,5. On se dirige vers les douches, cabines individuelles, et malheureusement on en reste là. Je garde l’image de sa queue et je me branle sous la douche en essayant d’être discret. Aucun de nous n’a osé suggérer une douche en commun, dommage ! Une fois rhabillé, je me dis que c’est trop con, Jérémy me plaît bien et je ne le laisse pas indifférent, alors je lui demande s’il est pressé de rejoindre sa copine après cette séance de sport. Il me répond qu’il n’a pas de copine et me demande ce que je fais ce soir. ...
    Le message est à peine voilé… On s’est vu très souvent et on s’est rattrapé de ce qu’on a pas fait sous la douche. Depuis on est en couple. On est actif/passif tous les deux, mais il est un peu plus actif que moi. Et donc ce matin, je me réveille avant Jérémy. Il dort paisiblement et j’ai une furieuse envie de baiser ou plutôt de me faire baiser. Je sors de la chambre et je vais me préparer à la salle de bain. Quelques minutes plus tard, je m’allonge à côté de lui et commence à lui caresser les épaules. Je descends jusqu’au bas son dos. Il émerge doucement de son sommeil. Je lui roule une pelle, nos corps sont collés et on se frotte légèrement. L’excitation monte et nos caleçons vont exploser. Nous caressons les bosses formées sous le tissu puis nous finissons par libérer nos chibres de leur entrave. Chacun saisit le pieu de l’autre et nous nous embrassons tendrement en nous masturbant. C’est délicieux. Je me défais de sa bouche et commence à l’embrasser en descendant vers son bas ventre où ma friandise m’attend. Elle est au garde à vous et toute à moi. Je caresse son gland avec le bout de la langue. Je tournicote autour de ce bel organe. Puis je l’enfourne goulûment. Pendant que Jérémy me tripote la queue, je le pompe, je l’aspire, je le branle doucement. Je sens déjà son excitation monter, je ralentis et récolte son precum. Hmmmm, que c’est bon. Je ne néglige pas ses belles bourses épilées. Je les lèche, je les gobe. Ma langue remonte doucement le long de sa belle colonne ...
«12»