1. Mère et fils: une histoire d'amour. (21)


    datte: 02/03/2018, Catégories: Inceste, Auteur: Phantome,

    Chapitre 2.6: Préparation du mariage 21 Quelques semaines après le retour du mariage de Martine et Lilly, nous invitons le Père Benoît et sa fille Élisa pour le dîner d’un dimanche soir. Maman a fait un rôti dans le filet et une tarte aux prunes pour le dessert. J’ai été surpris et amusé de voir ce petit vieillard avaler, goulument, deux grosses parts de tarte. Nous passons un agréable moment en leur compagnie car le Père Benoît est un grand conteur, qui a beaucoup vécu et il nous a beaucoup fait rire et presque pleurer de rire. Quand son récit était un peu croustillant, ses yeux, derrière ses verres épais, se perdaient sur le corps délicieux de maman alors que ses mains me semblaient s’égarer sous la robe de sa fille Élisa. Mais je ne peux guère le blâmer car ma mère porte un chemisier qui laisse peu de place à notre imagination étant donné que la chair de ses seins déborde sur le dessus et les bords de son décolleté ! Les boutons semblent sur le point de craquer pour libérer les énormes seins de maman. Elle a également un jeans bleu très moulant sur ses belles fesses et son cul ondule d’une façon séduisante quand elle va vers la cuisine chercher un plat. Et quand elle se baisse pour vérifier le four elle me fait bander ! Mais j’avoue que j’ai aussi un regard grivois lorsque je regarde Élisa. Bien qu’elle a au moins quinze ans de plus que maman, c’est une femme très séduisante et sexy dans sa robe d’été bleu ciel qui dévoile ses épaules nues et sa silhouette mince. Après ...
    le dîner, dans le salon, le père Benoît qui a pas mal bu, se laisse aller, et nous raconte comment il est tombé en amour devant le corps nu de sa mère. Lors d’un pique-nique au bord de la rivière, sa mère c’est levée et à crier : - Qu’est-ce qu’il fait chaud ! Je suis en sueur ! Je vais me baigner ! Et, en un éclair, elle a retiré sa robe et elle est partie en courant vers la rivière, ses gros seins ballottant, car par cette chaleur elle ne portait pas de soutient gorge et, pire pas de culotte. Le vieillard sourit un peu tristement et dit: J’avais 20 ans et en voyant ma mère toute nue, si belle, et si désirable, j’ai prié pour avoir la possibilité de la serrer dans mes bras en tenue d’Eve. Et un jour, Dieu m’a entendu et j’ai fait l’amour à ma mère ! A partir de cet instant je me suis dévoué à ce dieu si bon et si compréhensif et pour me récompenser il m’a donné ma sublime fille Sabine pour consacrer notre union. Le Père Benoît est assis dans un grand fauteuil en cuir et Élisa est recroquevillée à côté de lui sur le large bras du fauteuil avec son bras autour des épaules de son père. Elle se redresse et dit: - Mais cela ne t’a pas empêché dans ton long sacerdoce, de regarder et d’aller voir d’autres femmes toutes nues, Papa! Nous avons tous rigolé et puis un moment de silence embarrassé c’est installé entre nous. Mais le père Benoît est entré rapidement dans le sujet qui avait motivé notre invitation. - Je sais bien que vous appréciez notre compagnie, mais je pense que vous ...
«1234...10»