1. Bourdon de nuit


    datte: 02/03/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: AmantDesSens, Source: Hds

    Cela était parti de quelques mots, de phrases lancées qui finalement raisonnèrent comme un défi. Un défi qu'aucun de deux ne voulut abandonner. Pour une fois, ce ne fut pas moi qui aie eu l'initiative du lieu. Première étape qui t'incomba. Les conditions étaient à la fois simples et compliquées. Il nous fallait un lieu retiré, à l'abri des regards indiscrets, mais tout en gardant la possibilité (rare) d'être surpris. Il est incroyable de constater le nombre de lieux qui répondraient à cette description lorsqu'on n'en a pas besoin... Je savais déjà que cela serait à la fois dur et terriblement excitant. Car sans lieu, pas de rencontre. Quelques jours après, tu me confiais le résultat de ton exploration. Il y avait ce petit parking qui, le soir venu, plein comme un œuf des voitures des résidents proches, pouvait nous accueillir. Mais il était étroit et très éclairés. Trouver une place à l'écart était très risqué et hasardeux. Il y avait aussi cette ruelle en cul de sac, mais, décidément se révéla impraticable. On avait pensé aussi à ce bâtiment en travaux. Il s'agissait d'une ancienne maison de maitre en cours de réhabilitation. Malheureusement, quelques jours avant notre rendez-vous, les ouvriers posèrent les huisseries au rez-de-chaussée ! Les portes se fermaient devant nous... Ce "projet" était-il finalement né sous les bons hospices ? Je commençais à en douter et j'imaginais le désarroi que devait être le tien en voyant notre rencontre s'éloigner. Et puis, il eut ce mail ...
    : Ouiiii! Tu vas être fière de moi ! J'ai trouvé le lieu idéal... Maintenant que j'ai fait ma partie, à toi de réaliser la tienne... Je t'envoie les coordonnées... J'attendais avec impatience cet endroit, tant pour savoir ce que tu avais trouvé qu'à l'idée que le moment de nos retrouvailles allait approcher. Sitôt reçu, je m'empressais d'aller sur Google Maps pour le localiser. Quelle ne fut pas ma surprise : rien ! Un terrain vague où visiblement seule une route créée en prévision d'un futur aménagement existait. Je me disais qu'il n'y avait bien que toi et la "Google car" pour s'y être perdu ! Enfin, c'était ton choix. Tu avais rempli ta part du marché, à mon tour. Rendez-vous fut fixé 2 jours plus tard. La journée fut longue... Les images de cette soirée s'invitaient au fil des heures dans mon esprit... Lorsque nous en avions discuté de façon banale, sans imaginer la suite, je t'avais donné quelques idées... Je repassais ce que je t'avais dit, essayant d'imaginer quelle idée avait trouvé grâce à ton esprit libertin... Vers 18h, j'allais enfin le découvrir. J'ai jeté un dernier coup d'œil au plan. J'envoyais un SMS : Je suis sur le départ... Je pris la route, presque en automate. La nuit commençait déjà à tomber. Au fur et à mesure, je reconnus certains bâtiments, certaines rues. Finalement, je réalisais que le cliché vu sur Internet n'était plus à jour. Je connaissais cette zone qui depuis regroupait des magasins, boutiques et entrepôt. Ce qui sur le plan me paraissait ...
«1234»