1. Les amies de mes amies...


    datte: 03/03/2018, Catégories: Lesbienne, Masturbation, Auteur: style02,

    Je suis une fille de 25 ans, bisexuelle. J'ai un amant et en même temps j'ai une amie. Mon amant ignore tout de la seconde vie. S'il le savait il voudrait absolument se joindre à nos jeux. Et ça ni elle ni moi ne le voulons. Entre nous deux, lesbiennes nous sommes, lesbiennes le restons. Quoique de son coté elle soit mariée depuis une dizaine d'années à un mec qu'elle aime énormément. Nos jeux sont totalement différents et portent surtout sur des interdits dans un couple. Nos hommes ont des capacités de baise assez limitées. Pour nous aucun problème de ce coté là, lorsque nous baisons c'est pour plusieurs heures. Nous nous retrouvons soit chez l'une soit chez l'autre ou souvent à l'hôtel, le même où nous sommes connues pour ce que nous sommes : deux salopes qui vont s'envoyer en l'air. Peu nous importe ce que l'on pense de nous. A la limite ça nous excite de voir les regards envieux à la réception. Pour nous faire jouir, nous possédons tout un arsenal d'objets divers, godes, boules de geisha et autres œufs… Bien sur avant de nous retrouver, nous nous téléphonons bien avant : c'est même l'objet de jouissances par fil. Nous nous excitons en paroles et bien sur nous nous branlons presque toutes les fois, sauf si mon amant ou son mari est près de nous. Nous sommes de véritables chiennes en amour entre nous. Nous aimons beaucoup nous faire l'amour avec un godemiché à deux têtes. Nous le léchons d'abord pour le mettre à bonne température, puis mon amie se couche la première, ...
    écarte les jambes et je peux voir son joli sexe déjà mouillé. Je me couche les jambes vers elle, presque à toucher son con et j'entre en elle lentement une parti du gode, jusqu'au fond, et le rentre en moi, presque à fond. Nous sommes possédées par le même engin que je manie parait-il avec bonheur. Nous pouvons jouir ensemble plusieurs fois sans changer de position, sinon pour lever la tête pour voir le faux sexe nous donner les frissons inconnus sans lui et voir nos visages au moment de nos orgasmes qui sont lorsque nous baisons toujours très forts. Un jour mon amante me demande de recevoir chez moi une amie à elle perdue de vue depuis longtemps. Pourquoi pas : son amie a notre age et est très jolie, mais son regard n'est pas si innocent que ça. J'ai raison d'avoir des doutes : elle est comme nous, mais seulement lesbienne. Au fond peu m'importe, je pose la question à mon amie qui me dit que dès lorsqu'il s'agit de baiser, qu'elle soit uniquement lesbienne n'est pas gênant dans nos rapports. Comme je suis seule à la maison, je m'approche d'elle et l'embrasse profondément. Elle répond à mon baiser et ma compagne nous rejoint pour partager un baiser très chaud. De coup je me dis qu'outre son lesbianisme affiché, elle est aussi vicieuse que nous. La preuve suit : elle nous pose directement ses mains sur nos sexes qui mouillent rapidement et nous nous déshabillons vite toutes trois pour baiser aussitôt. Notre désir est si fort que nous décidons de nous sucer à trois. La pose est ...
«12»