1. Petite-fille et fille, perverses ou nymphos. Ch.14


    datte: 04/03/2018, Catégories: Mature, Première fois, Tabou, Auteur: phantome19, Source: xHamster

    Chapitre 14 : Ma fille fait connaissance de mon voisin. Le lendemain je me lève tard et ma fille n’est plus à côté de moi. Je descends en bas et je vois ma petite fille habillée, à côté de sa mère qui prend son café en chemise de nuit. - Déjà habillée, Laurine ? Ou vas-tu comme ça ? - Chez Blandine. Elle m’a invitée quelques jours. Et après ce que j’ai vu cette nuit, je pense que c’est mieux de te laisser seul avec maman qui a sûrement plus besoin de toi que moi. Fais lui oublier complétement son chagrin. Montre lui comment un père peut aimer sa fille. « La coquine ! Elle était bien derrière la porte de ma chambre à nous espionner. » Ma fille a le nez dans son bol mais je vois ses joues rosirent. - Tu vas me manquer ma puce… - Ce n’est que pour quelques jours et je suis sûre que maman va bien s’occuper de son papa. Répond-elle avec un sourire espiègle avant de sortir. Je prends mon café avec ma fille, qui enfin relève sa tête, m’observe un instant, et murmure. - Papa…je…cette nuit…je ne sais vraiment pas ce qui m’a pris. - Chut, Martine…tu n’es pas obliger d’en parler. Détends-toi. Si ça peut t’aider je ne regrette rien. Tu as été merveilleuse et si tu veux en rester là…pas de problème. - Non papa ! C’est bien là le problème ! Moi aussi je ne regrette pas du tout ! J’ai même envie de recommencer ! Je n’ai jamais eue autant de plaisir ! Je me lève pour l’embrasser tendrement en caressant sa langue avant de dire. - Mon petit cœur d’amour, je t’aime et je crois que je vais ...
    avoir du mal à te rés****r ! - Alors… vient, papa. Elle m’entraîne sur le divan du salon, devant la porte fenêtre, retire sa robe de chambre pour apparaître nue, merveilleuse, désirable. Les seins arrogants aux tétons tous durs. Nous faisons l’amour, tendrement, voluptueusement, jusqu’à notre orgasme mutuel ou je me vide dans son ventre, dans son vagin qui emprisonne mon sexe.. A travers la fenêtre, j’aperçois, au loin, Claude mon voisin qui nous observe avec ses jumelles. Décidément il n’a rien d’autre à faire que mater ses voisins dans leurs ébats sexuels. Dans l’après-midi, j’aperçois ma fille qui discute avec lui et quand elle me rejoint elle me dit. - Ton voisin et son amie nous invite ce soir. J’ai accepté. Je ne pense pas que ça t’ennui ? - Pas du tout chérie, ça me permettra de faire connaissance de son amie que je ne connais pas. « Non de dieu ! Il ne perd pas de temps ce salaud. Qu’est-ce qu’il a en tête ? » - Ah, oui, papa. Je ne lui ai pas dit que j’étais ta fille. Je suis juste une amie qui vient se détendre. Comme ça si on est un peu trop proche ça ne choquera personne. - T’as bien fait, petit cœur (Surtout après notre exhibition de ce matin dont il a été spectateur) Le soir, on parle de choses et d’autres sans grande importance sauf les soucis du genre chauffe-eau qui ne fonctionne plus. Ma fille en regardant Chantal dit tout de suite. - Oh, mais Daniel est un bon bricoleur ! Je suis sûre qu’il peut vous réparer ça ! Tu peux jeter un coup d’œil pa…Daniel. Je peux ...
«1234...7»