1. Fantasmes et desirs d'une amie (septieme part


    datte: 05/03/2018, Catégories: Anal, BDSM / Fétichisme, Hardcore, Auteur: eroticpal2015,

    J’étais encore attachée sur le lit, mes mains commençaient à me faire mal, j’étais en sueur mais j’étais si excite. Je regardais Dany, toujours sur sa chaise, toujours sa bite en pleine érection, prêt à exploser. Marc revint dans la pièce et me dit : » Alors, petite putain, tu as aimé ? » « Dis donc, elle est superbe Pauline, on l’a bien chauffe, son mec va en avoir pour longtemps avant de la satisfaire ce soir ! » « Alors, Dany, tu es le seul a pas prendre plaisir ici ? Mais je suis sûr que ça t’excite de voir ta femme chérie comme ça ! Tu as envie d’elle ? » Marc se rapprocha de moi et me prit les seins en main, les caressa doucement puis pinça les tetons. « Tu vas me faire durcir vite salope avec ta bouche ! Allez ! Suce-moi ! » Je pris sa bite entre mes lèvres et commença à sucer comme une affamée. J’adorais la façon dont il me parlait, ça me faisait mouiller d’être traitée ainsi. Il regardait mon mari et commentait : « Elle suce bien ta femme ! Dommage que tu n’auras pas ce plaisir ce soir ! » « Tu aimes la voir comme ça / salope a tout venu ? » « Tu vas voir ce qu’on va lui mettre ! Ce n’est pas fini encore ! » Je sentais sa bite durcir à chaque mot et à chaque coup de langue jusqu’à ce qu’il arrive à sa dureté maximale, puis il retira sa bite de ma bouche et se dirigea vers mon mari. « Allez, Laurent, tu peux venir maintenant, elle est tout à toi ! » Il se posta devant mon mari, sa main sur son sexe qu’il masturbait, comme si il voulait le garder tout dur. Laurent ...
    entra et quelle fut ma surprise, je ne pus retenir un petit cri. Il était habille tout de noir et dans sa main il avait une cravache. Les yeux de mon mari étaient exorbités et il faisait non de la tête. Marc lui posa la main sur la nuque et lui dit : »Si, si mon Dany, il va s’amuser avec elle ! Tu le savais bien son cote dominateur secret ! Ce soir, c’est sa fête ! Il va se taper ta femme et je lui ai dit Pas de limites !’ Laurent me regardait avec intensité, avec désir et avec un plaisir fou dans ses yeux. Marc baissa la lumière de la chambre encore un cran et je me retrouvais dans une semi-obscurité. Il se rapprocha de moi et je le sentais défaire mes liens. Il me tira avec détermination et me posa sur le canapé dans la chambre. Je me retrouvais cette fois assise sur le canapé et Marc m’attacha les mains derrière mon dos, et mes jambes écartées à chaque pied du canapé avec mes jambes par-dessus l’accoudoir de chaque cote. Cette fois, il me remit le bâillon et je voyais Laurent qui me tournait autour, sa cravache à la main. Marc alla défaire mon mari de ses liens sur la chaise et lui posa une laisse autour du cou. Je n’y croyais pas, cela devenait un délire plus loin que tout ce que j’ai pu imaginer et ils avaient l’air d’avoir tout orchestre lorsque Jean Christophe et Pauline me baisaient. Marc remit la laisse à Laurent, qui tira mon mari, à quatre pattes jusqu’à mon entre-jambe. « Lèche lui la chatte et mouille la bien si tu l’aime, sinon vous aller morfler tous les deux ! » ...
«12»