1. Traversée de la France en voiture


    datte: 05/03/2018, Catégories: copains, voiture, Voyeur / Exhib / Nudisme, noculotte, Oral, jeu, Auteur: Réciproques Idées, Source: Revebebe

    Ça s’était goupillé comme ça : toute la bande partirait en « convoi » dès le samedi matin et Carine et moi les rejoindrions le lendemain. Carine travaille dans un organisme financier ouvert le samedi et sesboss n’ont pas accepté de lui donner ce premier jour de vacances. De mon côté, je dois organiser le travail de mon équipe pour la semaine à suivre, chose que je n’ai pas eu le temps de terminer vendredi. Nous sommes toute une bande de potes, en couple dont certains avec enfants, et avons loué une villa en Corse pour nous retrouver et passer de bons moments festifs ensemble. Quatre couples. Ma chérie est partie en voiture avec les autres samedi et je me retrouve donc, ce dimanche matin, en voiture avec Carine. Habitant le nord de la France, nous sommes partis tôt pour arriver à destination le jour même, partis donc « à la fraîche » comme on dit, sauf que, dans le Nord cette année, même au mois de juillet, cette expression est belle et bien littérale Peu causants au début du trajet – il est quand même à peine 7 h du matin – nous écoutons plutôt d’un air distrait de la musique et commençons par échanger des banalités sur le trafic qui se densifie à l’approche de Paris. Carine et moi nous nous connaissons depuis au moins dix ans, cela remontant à la période où nous étions étudiants. Nous fréquentions la même bande de potes qui à l’époque était beaucoup plus importante et à géométrie variable en fonction de qui ramenait qui aux fêtes et autres sorties. Aujourd’hui, reste le ...
    noyau dur. À l’époque, une chose en amenant une autre, Carine et moi étions sortis ensemble pendant presque deux ans. Puis, après notre séparation, elle s’était mise en couple avec un autre gars de la bande. Même si au début cela avait difficile à avaler pour moi, pendant les premiers temps de sa nouvelle relation, Carine et moi nous accordions, disons quelques « rappels ». Cela m’a permis d’accepter un peu plus sa nouvelle relation. J’avais ensuite moi-même commencé une vie de couple plus stable et nos relations étaient devenues plus normales. Nous nous croisons depuis lors de fêtes avec le noyau dur de cette bande de potes qui s’est transformée en bande d’amis. Évidemment beaucoup moins proches qu’à l’époque où nous sortions ou couchions ensemble, nous n’en restons cependant pas moins assez complices et parlons facilement ensemble. Je lui demande des nouvelles de sa vie, de son boulot. Elle me raconte que son travail lui plaît, qu’elle croise tous les jours des clients plus friqués les uns que les autres et me confirme que l’argent ne rend pas con : si on l’est avant d’être riche, on le reste, si on est quelqu’un de bien éduqué, on continue à l’être aussi. Je ne sais pas pourquoi (enfin si), je lui demande si elle a undress code à respecter dans un tel organisme ou si elle peut s’habiller comme elle le souhaite. Elle me répond qu’il n’y a pas de tenue « officielle », mais qu’elle aurait du mal à ne pas aller travailler en tailleur. — Pantalon ou jupe ? je lui demande presque du ...
«1234...12»