1. Révisions d'été


    datte: 06/03/2018, Catégories: fplusag, jeunes, voisins, fépilée, hsoumis, fdomine, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, noculotte, fmast, hmast, nopéné, Auteur: Nicolaquitaine, Source: Revebebe

    C’est l’été, et je suis bloqué dans mon petit appartement. Pas le choix, ayant raté mes partiels en juin il ne me reste plus qu’à bosser dur pour espérer les avoir en septembre. Sinon, au revoir la belle vie d’étudiant, mes parents me couperont les vivres. C’est dur, avec le temps splendide, de trouver la motivation suffisante pour me plonger dans ces cours arides. Je passe d’ailleurs plus de temps à la fenêtre, à fumer des clopes, que penché sur mes bouquins. De mon troisième étage, j’ai une vue imprenable sur la cour intérieure et sur les appartements en vis-à-vis. Rien de bien intéressant cependant. Tiens, ça emménage juste en face de chez moi. Je mate un peu, rien de bien folichon, des déménageurs obéissant aux consignes d’une femme d’une quarantaine d’années, en tailleur strict malgré la chaleur. Nouvelle clope, nouveau matage. Ce qui est sympa avec cet appartement, c’est que, grâce à sa baie vitrée, j’ai une vue imprenable sur le salon-cuisine. Et comme il est en duplex je profite également de la vue sur la chambre. Pas encore de rideau, je peux laisser mon côté voyeur s’exprimer. Merde ! J’en ai fait tomber ma clope. Elle vient de sortir de la salle de bains, avec juste une serviette sur les cheveux. Elle est maintenant dans sa chambre, je ne la vois qu’à partir de la taille, mais ça vaut le coup ! Belle poitrine, enfin vue de loin. Elle se tourne, je me cache, de peur d’être pris pour un pervers. J’espère qu’elle ne m’a pas aperçu, sinon son premier réflexe sera de ...
    mettre des rideaux. On joue à cache-cache. Enfin surtout moi ! Je la mate vivre sa vie dans son appartement. À priori, elle vit seule. Le spectacle du premier jour ne s’est pas reproduit. Peut-être m’a-t-elle pris en flagrant délit et fait-elle attention désormais, ou bien est-ce que je ne regarde pas quand il faut ? La vision de ses seins pleins me hante. Quand j’y repense, j’en ai des frissons. Encore une journée improductive ! Quelle merde ces études ! Je retourne fumer une clope. C’est étrange, j’ai l’impression de fumer de plus en plus. Je jette un coup d’œil à l’appartement d’en face : bingo ! Elle est dans son salon et passe l’aspirateur. Et pas habillée n’importe comment ! Vêtue d’une nuisette mauve : je me régale. Ses longues jambes me sont dévoilées. Elle se penche, je peux admirer ses petites fesses uniquement vêtues de satin, du moins c’est ainsi que je l’imagine. J’ai le cœur qui bat à mille à l’heure, la gorge sèche. Je profite du spectacle. Du pied elle éteint l’appareil puis relève la tête. Cette fois, pas de doute : elle m’a vu. Nos yeux se sont croisés. Elle fouille dans son sac et sort sur son balcon. J’ai l’impression qu’elle me fixe, tout en allumant sa cigarette. Je me sens mal à l’aise. Que faire ? Retourner me cacher dans mon appartement ? J’opte pour un timide coucou de la main. Elle me sourit, enfin il me semble, puis hoche la tête. Que veut-elle dire ? Dix minutes se passent, où nous nous observons de loin. Elle écrase son mégot dans un cendrier et ...
«1234...»