1. Le prof et son élève (1)


    datte: 06/03/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: Malice, Source: Xstory

    Je vais vous raconter, comment j'ai découvert mon corps avec mon professeur d'histoire-géographie. À l'école, j'avais toujours été une moyenne. Je n'étais pas bête, mais plutôt feignante. Quand j'y mettais du mien, je pouvais réussir, c'est ce qui arriva en troisième. Ce jour-là, on devait avoir notre premier cours avec un professeur dont le nom m'était inconnu : Monsieur Biélot. Il était impressionnant et avait l'air autoritaire, mais après deux heures, j'étais tombé sous le charme de ses cours... et de lui. Jamais je ne m'étais sentie autant intéressée par un cours, et il félicitait toutes mes interventions. Au fur et à mesure des cours et de l'année, je devenais la meilleure, la « locomotive » de notre classe comme il l'affirmait, encouragent même mes camarades à s'appuyer sur mes devoirs et à me demander conseil. Mais en parallèle de cette réussite scolaire qui se propageait à l'ensemble des matières, une relation particulière se créait entre Jérôme et moi. Il n'était jamais inconvenant avec moi, je vous rassure, nous parlions de littérature, de musique, de politiques et de tant d'autre chose, pendant de longues minutes à l'issue de nos cours. Il n'était pas dupe et connaissait mon attirance pour lui, il était flatté et me considérait pour mon esprit. On rigolait ensemble,je trouvais ça cool et valorisant. Je me souviens avoir été sa première élève dans ses amis Facebook, à l'époque, je me sentais comme la Reine du pétrole. Finalement, l'année scolaire a suivi son ...
    cours, j'ai fini par avoir mon brevet avec mention et ma dérogation pour le lycée dont je rêvais fut acceptée. À la rentrée, j'imaginais que le contact allait se rompre, après tout nous avions chacun nos occupations. Mais bien au contraire, régulièrement il prenait de mes nouvelles, me proposant de venir le voir ou bien de m'aider dans mes cours. Le tutoiement est peu à peu devenu de rigueur et nos conversations moins centrées sur ma scolarité. Lorsqu'on se rencontrait dans la rue ou bien que j'allais lui rendre visite au collège, je voyais que son regard avait changé, ses yeux étant moins concentrés sur les miens. Quand je le voyais, je souhaitais qu'il agisse différemment, mais rien ne changeait. On se voyait toujours uniquement au collège et il préservait le mètre de distance entre nous. Tout à changer alors que j'étais en première Littéraire. Pour le lycée, j'avais un devoir à faire sur le métier que je souhaitais faire, je m'étais automatiquement tourné vers lui pour lui poser certaines questions. De lui-même, il me proposa de venir observer ses différentes classes pendant une journée. Cette journée se révélait être très enrichissante, en effet, le rôle d'observateur, me permettait d'apprendre énormément sur le rôle d'un professeur et sur le fonctionnement d'une classe. Mais cela me permettait surtout d'avoir de nombreux regards et sourires de mon professeur adoré. Après cela, nous restâmes dans sa classe afin de parler de mon expérience. J'étais assise sur le bureau d'un ...
«123»